Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Crise élection du président de l’Unjci : un compromis trouvé, reprise du vote le 24 août

Publié le mardi 13 aout 2019  |  APA
Crise
© APA par Saliou AMAH
Crise élection du président de l’Unjci : un compromis trouvé, reprise du vote le 24 août
Suite à des consultations des candidats à l’élection du président du Conseil exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d`Ivoire (Unjci), notamment en désaccord sur le mode du scrutin, un compromis a été trouvé, fixant la reprise du vote au 24 août 2019.


Suite à des consultations des candidats à l’élection du président du Conseil exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), notamment en désaccord sur le mode du scrutin, un compromis a été trouvé, fixant la reprise du vote au 24 août 2019.

Ce compromis a été arrêté par un Comité spécial de médiation présidé par Noël Yao, premier président de l’Unjci. Il a été lu mardi en présence de plusieurs journalistes par le porte-parole de ce Comité, Amos Beonaho, ancien président de la faîtière, à la Maison de la presse, à Abidjan.

Après un blocage du vote du président du Conseil exécutif de l’Union, le 21 juillet 2019, il a été mis sur pied le 1er août 2019 un Comité spécial de médiation avec pour mission de sortir l’organisation des journalistes de Côte d’Ivoire de l’impasse et permettre une reprise de l’élection.

À l’issue de ses travaux et des différentes rencontres, le Comité a décidé du maintien du président élu du 10è Congrès de l’Unjci, César Etou, qui avait démissionné. Membre de ce Comité, il reprend la présidence pour organiser ces joutes électorales, fixées au 24 août 2019.


Le vote interviendra au lendemain d’une nouvelle campagne prévue du 16 au 23 août 2019. Concernant « la question de procurations mal gérées », le véritable point de désaccord, le Comité spécial de médiation a décidé « que le vote par procuration est admis » conformément au statut.

Toutefois, soulignera M. Amos Beonaho, que « le mandant doit être à jour de ses cotisations, et tout votant ne peut être porteur que d’une seule procuration », une résolution d’ailleurs approuvée ce mardi 13 août 2019 par les candidats dans un mémorandum.

Il ressort que le président sortant de l’Unjci, Moussa Traoré, organisera « un congrès extraordinaire le samedi 24 août 2019 avec un point unique à l’ordre du jour, l’élection des organes dirigeants de l’Unjci conformément à l’article 15 des statuts ».

La résolution exige une gestion rigoureuse des procurations sous la supervision du bureau du 10è Congrès et en présence de deux accesseurs par candidat, le listing officiel des électeurs étant mis à jour et remis aux candidats si nécessaire.

Il est demandé à chaque électeur résident à Abidjan et contraint de s’absenter de passer retirer et remplir de lui-même ou de par une personne dûment mandatée par écrit la fiche motivée de demande de procuration, muni des cartes de journaliste professionnel (Cijp) et Unjci en cours de validité, note le texte.


Pour permettre aux électeurs résidents hors d’Abidjan et qui ne peuvent venir d’eux-mêmes récupérer leurs procurations, il leur est recommandé d’adresser une lettre de demande formelle de procuration, avec la carte CIJP et Unjci à l’adresse mail (congresunjci@gmail.com).

Le mandant accompagnera la demande de tout justificatif d’absence, notamment l’ordre de mission, certificat de maladie, obligation sociale (avis décès, mariage…) ou de tout autre moyen de preuve, le principe étant la présence effective et massive des électeurs au congrès, a mentionné M. Beonaho.

« La délivrance individuelle des procurations sera ouverte de 9h à 17h tous les jours du lundi 19 au jeudi 22 août 2019 », a-t-il annoncé, indiquant « qu’aucun quota de procuration ne sera désormais remis à aucun candidat, ce procédé ayant été reconnu non conforme au texte par toutes les parties».


Dans un souci de clarté et de transparence, le Comité a en outre décidé qu’aucune procuration ne sera délivrée le jour même du congrès extraordinaire. Une nouvelle campagne électorale a été fixée « du vendredi 16 au vendredi 23 août 2019 à minuit ».

Le calendrier détaillé du congrès électif devrait être publié incessamment par le Comité d’organisation, et devrait prendre en compte que le déroulé du scrutin sans aucune autre forme de procédure, a fait savoir M. Amos Beonaho.

M. Noël Yao, président du Comité spécial de médiation, a laissé entendre que lors des négociations, il y a eu « un compromis dynamique qui tourne essentiellement autour de la recherche de la pérennité de l’Unjci ».

« Nous avons conseillé aux candidats qui l’ont déjà compris et que je salue à nouveau de continuer à faire preuve de hauteur de vue, car quel que soit celui qui va être élu demain, s’il n’a pas la légitimité de la corporation des journalistes, son œuvre sera vaine », a-t-il poursuivi.


Organisée les samedis 20 et dimanche 21 juillet 2019 à Abidjan, l´élection du président de l’Unjci, la principale faîtière des médias en Côte d’Ivoire, n’a pu se tenir dimanche en raison d´une mésentente entre les trois listes en compétition sur les modalités d´acceptation du vote par procuration.

L’élection du président du Conseil exécutif de l’Unjci met aux prises trois candidats, têtes de listes, notamment Franck Ettien, Jean-Claude Coulibaly et Lance Touré, tous issus du Conseil exécutif sortant, conduit par Moussa Traoré. Ce mardi, Lance Touré pour raison de deuil, était représenté par un membre de son staff.

Outre Noël Yao et Amos Beonaho, ce Comité a pour membres les anciens présidents de l’Unjci Honorat de Yedagne, Mam Camara et le président sortant du Conseil exécutif Moussa Traoré ainsi que César Etou, président du 10è Congrès interrompu.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment