Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Bientôt des briques en plastique recyclé pour lutter contre la pollution en Côte d’Ivoire

Publié le samedi 17 aout 2019  |  AIP
Un
© AIP par DR
Un bâtiment construit avec des briques de plastique recyclé


Abidjan - Le ministère de l’Assainissement et de la Salubrité (MINAS) porte un projet de production de briques en plastique recyclé qui permettre à terme de lutter contre la pollution des déchets plastiques en Côte d’Ivoire.

Le conseiller technique du ministre de l’Assainissement et de la Salubrité, Kamelan Omer, a expliqué vendredi, lors d’une visite de la plateforme devant abriter l’usine de production de la société colombienne, Conceptos plasticos, à Abidjan, que ce projet s’inscrit dans la dynamique de son ministère de promouvoir l’économie circulaire au détriment de l’économie linéaire.

"L’Unicef, ayant déjà initié un contact avec l’entreprise, en a parlé avec la ministre Anne Ouloto pour qu’elle porte le projet qui entre dans le cadre de la lutte contre la pollution plastique", a expliqué M. Kamelan. Selon lui, au-delà de l’aspect économique, le projet a une visée sociale, car "le coût d’acquisition d’un bâtiment de briques plastiques est un peu moins cher".

Il a indiqué que tous les types de plastiques sont utilisés pour la production des briques à l’exception des PVC. De même, les déchets plastiques proviendront tous du territoire ivoirien, collectés en majorité par des femmes au sein de leurs communautés, créant ainsi des emplois indirects.

Il a relevé que l’usine en cours de construction, entrera dans sa phase opérationnelle dans le mois d’octobre avec la capacité de recyclage de 9200 T de déchets plastiques par an.

"La question de la pollution plastique en Côte d’Ivoire est en train d’être maîtrisée et le fait de donner de la valeur à ces déchets va favoriser la protection de notre environnement", s’est-il félicité.

L’Unicef s’est engagée à construire 528 salles de classe à travers le pays en espérant mobiliser des fonds supplémentaires pour en construire davantage au regard de ce projet à fort impact environnemental.

Le chef du projet a estimé qu’une salle de classe faite en brique plastique coûte environ 30% de moins qu’une salle construite avec du matériau traditionnel.

Une étude indépendante menée atteste de la non toxicité de ces types de matériaux qui, non seulement sont traités de façon à retarder les flammes en cas d’incendie, mais également ne sont pas de conducteurs de chaleur, souligne-t-on.

(AIP)

Gak/kp
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment