Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Sport
Article
Sport

Séguéla/ Présentation de Siguilolo Fc au président de l’Assemblée Nationale, Amadou Soumahoro : « Vous ne serez pas orphelins »

Publié le mardi 20 aout 2019  |  L’Essor Ivoirien


Créée en 1998 à Séguéla par Amadou Soumahoro et 16 autres personnes, l’équipe de Siguilolo a traversé de nombreux obstacles. Cette série d’échecs vient de prendre fin avec son sacre obtenu cette saison. Elle passe donc de la 3ème à la 2ème du championat de football ivoirien. Pour marquer sa reconnaissance au pillier de la fondation, sa direction est venue lui présenter son gain.

Joie et émotions ont ponctué la rencontre qui s’est tenue le 18 août dernier, à Séguéla au domicile du président de l’Assemblée Nationale, Amadou Soumahoro. Avec une phrase vouée à la reconnaissance de l’architecte de cette équipe de football, le vice-président chargé de l’administration, Coulibaly Mamadou a plongé les esprits dans l’histoire. « Le Siguilolo est né sous vos auspices », a-t-il lancé au président Amadou Soumahoro. En effet, c’est sur son initiative, lorsqu’il était maire de la commune, qu’il a décidé de monter une équipe de football sur les cendres du Yani sports de Séguéla. Trouver un nom pour oublier la débâcle occasionnée par la défaite face à l’équipe de l’Energie Electrique de Côte d’Ivoire (Eeci), sur le score de sept (7) buts à zéro, n’a pas été facile. C’est le doyen Soumeymane Méité, qui a trouvé le nom Siguilolo. Qui signifie en langue Koyaka, étoile polaire. Séguéla vient de tirer sa dernière grande fierté à travers la gloire enrégistrée par son équipe. Elle a terminé première des 38 clubs de la division 3 de Côte d’Ivoire. Le meilleur joueur et le meilleur gardien sont issus de l’équipe. Avec ce résultat de mérite, l’équipe se retrouve en deuxième division. Mais cet honneur ne doit pas par conséquent voiler les nombreux problèmes du club.

Après avoir présenté le trophée et la médaille de champion de division 3 de football de Côte d’Ivoire, à Amadou Soumhoro, toute une litanie de problèmes lui ont étalés. Les joueurs ont participé à 10 rencontres qualificatives sans reclamer une prime. Lors de leurs différents déplacements, c’est un transporteur local, qui a assuré la liaison. « Il faut trouver un car, pour le Siguilolo, afin qu’il soit autonome », a plaidé son président délégué, Zoumanan Boakayoko. Maintenant qu’elle est en ligue professionnelle, la Fédération Ivoirienne de Football (Fif) demande des exigences. Ce sont : un cahier de charges, la paie des joueurs alignée sur le smig. Chaque joueur doit être détenteur d’un contrat, dûment signé. De même, la fif doit venir voir le stade pour le valider, faute de quoi, l’équipe ne pourra pas recevoir ses adversaires sur ses installations.

A sa prise de parole, le doublement président de l’Assemblée Nationale et de l’Assemblée Parlementaire Francophone s’est dit heureux et a renseigné que « la victoire se trouve au bout de l’effort ». Il a retracé l’historique de la longue marche qui a conduit aujourd’hui cette équipe à être sous les rampes de l’actualité footballistique. De l’équipe de Yani de Séguéla jusqu’à Siguilolo, l’honorable a déterré les archives enfouies dans les esprtis des sachants. « En 1996 je deviens maire de l’opposition à Séguéla. Les ¾ de mes collaborateurs étaient des analphabètes. Les intellectuels ont démissionné pour sauvegarder leur poste du temps du Pdci. J’ai alors décidé de donner à Séguéla une autre équipe. L’accord de la création du club a été donné au cours d’un conseil municipal », a-t-il dit. En son temps, une subvention annuelle de 10 millions de francs avait été allouée à Siguilolo. Amadou Soumahoro est entré dans les profondeurs de l’histoire du club et de la localité. « A partir de 2000 la repression a été forte sous l’ère Gbagbo, j’ai dû quitter Séguéla, car recherché. Siguilolo a un moment était géré par des mains occultes. Qui n’avaient rien à voir avec Séguéla. Ils l’ont même baptisée Santos d’Abidjan. Le retour de Siguilolo à Séguéla est l’œuvre de Inza Soumahoro, qui nous a aidés à arracher l’équipe des mains de ceux qui l’avaient prise ». Vis-à-vis des doléances qui lui ont été présentées, le président de l’Assemblée Nationale a engagé un message de réconfort. « Mon jeune frère Hamed Bakayoko et moi allons soutenir le Siguilolo sur tous les plans. Parce que nous voulons aussi que Séguéla ait une équipe de première division. Nous souhaitons que vous restiez unis autour de Siguilolo. Proposez-nous un budget pour pouvoir soutenir le Siguilolo. Juste et rien que ce qu’il faut pour que nous vous accompgnions. Le Siguilolo ne restera pas orphelin a-t-il rassuré. Il a par ailleurs conseillé de faire valoriser les autres disciplines, vu que le stade est omnisports. Des cadres se sont signalés pour encourager l’équipe. Ce sont le ministre Hamed Bakayoko, le président de la Cei et l’honorable Diomandé Mamadou dit Madi. député Séguéla commune.

Clément KOFFI (envoyé spécial)
Commentaires
Playlist Sport
Toutes les vidéos Sport à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment