Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Report du 2è tour de l’élection du président des journalistes ivoiriens au 14 septembre

Publié le dimanche 25 aout 2019  |  APA
Election
© Abidjan.net par Serge Tapé
Election à la tête de l`Union Nationale des Journalistes de Côte d`Ivoire
Samedi 24 Août 2019 Abidjan.. Les journalistes de Côte d`Ivoire réunis au sein de l`Unjci ( union nationale des journalistes de Côte d`Ivoire ) aux urnes pour élire un nouveau président.


Le second tour de l’élection des présidents du Conseil exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) et du Conseil d’administration de cette organisation, a été reporté au samedi 14 septembre 2019. Ce report fait suite à un mécontentement de certains congressistes.

« L’élection du président du Conseil exécutif et du Conseil d’administration de l’Union nationale de Côte d’Ivoire aura lieu le samedi 14 septembre 2019 », a déclaré César Etou, le président du Comité d’organisation du scrutin, devant des congressistes.

Cette décision intervient suite à un boycott de ce second tour par plusieurs congressistes de la faîtière, exigeant que le vote soit programmé pour un autre jour en raison de l’heure tardive.

Le premier tour de l’élection qui a débuté à 9h, temps réglementaire, s’est achevé à 17 heures, soit huit heures d’horloge. Après la fin du dépouillement à 18h42 GMT, un temps de parole a été donné aux candidats avant l’entame du second tour enchaîné à 19h04.

Pour plusieurs congressistes, le début du second pouvait donner une idée précise de la fin du vote à une heure tardive. Cela, au regard du temps mi au premier tour qui a enregistré un suffrage de 503 votants (dont 7 bulletins nuls) sur 552 électeurs inscrits. Et, dès le lancement du scrutin, des congressistes ont arrêté le déroulé du vote.

« Il n’y a pas de bulletin de vote, on ne peut pas voter », lâche un électeur. Dans la foulée, le président du congrès, César Etou, a indiqué que chaque électeur devrait porter sur un bulletin blanc le nom du candidat de son choix pour chaque poste à pourvoir à ce second tour.

Visiblement mécontents, des congressistes ont empêché le vote, dispersant sur le sol les feuilles vierges devant servir de bulletins de vote pour le second tour. Au premier tour, cependant, les choses se sont passées dans le calme et la transparence.

Le candidat Jean-Claude Coulibaly, est arrivé en tête de l’élection du président du Conseil exécutif de l’Unjci au premier tour avec 215 voix, suivi de Lance Touré, crédité de 150 voix et de Franck Ettien, qui a obtenu 133 voix, se classant au bas du rang.


Aucun candidat n’ayant obtenu la majorité absolue (51%), le président du congrès a annoncé un second tour qui devra opposer Jean-Claude Coulibaly et Lance Touré. Avant le 14 septembre, un temps de campagne leur sera accordé.

Quant à l’élection du président du Conseil d’administration de l’Unjci, elle a enregistré quatre candidats, têtes de liste. Notamment Kolo Coulibaly, qui s’est affiché en peloton de tête avec 154 voix, devant Antoine Doudou 146 voix, Sylvain Bossiehi 140 voix et Ferdinand Bailly 25 voix. MM. Kolo et Doudou devront s’affronter au second tour.

Suite à des consultations des candidats à l’élection du président du Conseil exécutif de l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci), notamment en désaccord sur le mode du scrutin le 21 juillet, un compromis a été trouvé, fixant la reprise du vote le 24 août 2019.


Ce compromis a été arrêté par un Comité spécial de médiation présidé par Noël Yao, ancien président de l’Unjci. Il avait été lu en présence de plusieurs journalistes par le porte-parole de ce Comité Amos Beonaho, également ancien président de la faîtière, à la Maison de la presse, à Abidjan.

Après un blocage du vote du président du Conseil exécutif de l’Union le 21 juillet 2019 suite à un problème de procuration lors du dixième congrès ordinaire de l’organisation, il a été mis sur pied le 1er août 2019 ce Comité spécial de médiation avec pour mission de sortir l’Unjci de l’impasse et permettre une reprise de l’élection.

À l’issue de ses travaux et des différentes rencontres, le Comité a décidé du maintien du président élu de ce dixième Congrès de l’Unjci, César Etou, qui avait démissionné. Membre de ce Comité, il a été reconduit par ses pairs à la présidence pour organiser ces joutes électorales fixées ce 24 août 2019 au cours du premier congrès extraordinaire de l’Unjci.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment