Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Affaire ‘’des barons du RHDP réservent des résidences au Ghana’’ : Encore du pipeau ! / Les affabulations des exilés FPI au Ghana ! /

Publié le lundi 26 aout 2019  |  L’Essor Ivoirien


Les exilés FPI vivant depuis la fin de la crise postélectorale au Ghana voisin, ont porté dans les journaux proches de leur chapelle politique, leur vœu de voir les pontes du régime RHDP les remplacer demain au Ghana. ‘’Dieu n’est pas obligé’’ d’exaucer leurs ‘’prières maléfiques’’ à l’endroit de ce pouvoir.

Le FPI de Laurent Gbagbo va-t-il un jour se débarrasser de ses ressentiments, aigreurs, soif de revanche et de vengeance contre le pouvoir d’Abidjan ? Dans un récit inventé de toutes pièces et donc dans des affabulations comme à ses habitudes, ces revanchards sont entrés dans leurs ‘’laboratoires’’ de production de faux ; d’intox et de manipulation pour pondre une histoire à dormir debout : « Des barons du RHDP réservent des résidences au Ghana ». Une virée à la frontière Noé-Elibou nous a permis de vérifier qu’aucun baron du régime RHDP n’a franchi cette frontière pour l’achat de résidences cossues, au Ghana, en cas de perte du pouvoir. Après donc vérification des listes des entrées et sorties, il est ressorti de nos enquêtes que ne sont que de pures affabulations de sinistres individus qui prieraient dans ce pays depuis des temps immémoriaux pour voir la chute du pouvoir d’Abidjan. Une prière que le ‘’ciel n’est pas obligé’’ d’exaucer, puisque ce qui sous-tend cette prière est malsain et inique. Les exilé prennent ici leurs rêveries comme une réalité et s’y accrochent. La seule chose qui est véridique, ce sont les différents noms de quartiers d’Accra qu’ils ont mis à la disposition des journaux de leur camp. Mais ce qu’ils n’ont pas dit, c’est que ces quartiers cités sont ceux où habitaient et habitent encore d’autres ‘’pro-Gbagbo’’.

La couleuvre est bien trop grosse pour être avalée. Cette affaire est une autre machination des exilé ‘’pro-Gbagbo’’ qui refusent de rentrer au bercail, la réconciliation nationale étant une réalité aujourd’hui sous le régime Ouattara. C’est un mensonge grotesque, cousu de fil blanc. Les élections d’octobre 2020 seront apaisées, claires et transparentes, a promis le chef de l’Etat ivoirien. Il n’y aura pas de troubles, a averti le président Alassane Ouattara. Les ‘’GOR’’, les ‘’Gbagbo Ou Rien’’ prennent leurs vœux et souhaits comme une réalité qui s’accomplira, se disent-ils, en 2020. Aucun baron de régime n’a mis les pieds à Accra au Ghana ces derniers mois. Pour des achats de résidence, ici fruits de leur imagination féconde, infecte et débordante. Il n’y a pas le feu en la demeure, parce que 2020 est ‘’déjà bouclé, géré’’ en Côte d’Ivoire. Et donc il n’y a pas de raison de préparer pour le moment, un lieu de refuge pour ces barons du régime RHDP. Leur supercherie a été démasquée. Et ce qu’ils souhaitent pour ce pouvoir, n’arrivera pas. ‘’Dieu n’est pas obligé’’ de les suivre dans leurs faits et méfaits et ‘’danse de sorcières’’ autour du pouvoir d’Abidjan.

Igor Wawayou
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment