Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Des journalistes outillés pour la promotion des droits de la femme

Publié le vendredi 30 aout 2019  |  AIP


Abidjan, Quinze journalistes de la radio, télévision, presse écrite et en ligne, ont été formés et outillés, quatre jours durant, pour la promotion des droits de la femme, dans leurs différentes productions, lors d’un atelier à l’Institut des sciences et techniques de la communication (ISTC Polytechnique), dans le cadre du projet Femmes, occupez les médias (FOM), initié par l’Institut Panos Afrique de l’Ouest (IPAO).

« Il a été donné de constater dans les colonnes de nos journaux que les sujets relatifs à la thématique genre, sont rares. Il s’agit donc pour nous de former les journalistes, les imprégner et surtout les encourager à s’intéresser davantage à la question de la femme, notamment les violences, la représentativité dans les institutions et la parité. (...). Voilà pourquoi nous souhaitons que les journalistes soient aidés dans leur tâche par leurs rédacteurs en chef de sorte qu’ensemble, ils s’approprient cette démarche », a expliqué jeudi le coordonnateur du projet en Côte d’Ivoire, Tanoh Pierre Célestin.

L’objectif de cette formation est d’accroître les connaissances des journalistes sur la question du genre et encourager les productions sur cette thématique.

Les journalistes ont été formés sur le journalisme sensible au genre, les violences faites aux femmes et la participation politique des femmes, en plus des sessions techniques et d’exercices pratiques.

Les rédacteurs en chef des différents journalistes formés, ont été sensibilisés et invités vendredi, à diffuser les sujets relatifs aux femmes, au cours d’un autre atelier.

Un prix d’un montant de 500.000 F CFA, pour récompenser la meilleure production sur la participation des femmes dans la vie publique et violences faites aux femmes, a été lancé. Un grand prix sur le journalisme sensible au genre d’un montant d’un million F CFA, est aussi ouvert à tous les journalistes du pays.

En 2017, l’IPAO a mené une étude relative à la couverture des violences faites aux femmes et de la participation politique de femmes en Côte d’Ivoire, dans les 10 médias les plus représentatifs du paysage médiatique ivoirien.

L’étude a révélé que dans ces médias, seulement 10% des contenus sont consacrés à la femme et à la problématique des droits des femmes. Ces chiffres sont entérinés par ceux obtenus par l’Unesco dans le cadre d’une étude-diagnostic de la situation des médias en Côte d’Ivoire, qui fait savoir que les médias consacrent peu de place, environ 5% pour la société civile et aux femmes.

(AIP)

ena/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment