Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Sinématiali/Affectations des élèves en 6 ème et orientation en 2 ème: le DREN échange avec les populations

Publié le dimanche 1 septembre 2019  |  Abidjan.net
rencontre
© Abidjan.net par J. B
rencontre entre le DREN de la région du Poro et les populations


Le village de Ouolo situé dans le département de Sinématiali a abrité ce vendredi 30 aout 2019, une rencontre entre le DREN de la région du Poro et les populations issues de plusieurs localités dudit département. Les affectations des élèves en 6éme et les orientations en seconde étaient au centre des échanges de cette rencontre. Les populations ont manifesté vis-à-vis des listes des élèves nouvellement affectés dans les établissements du département. « Nous sommes contraints de louer des maisons, payer la nourriture de nos enfants étant affectés dans d’autres villes. Si vous avez trois enfants, en tant que cultivateur c’est difficile » s’est plaint Bamory Traoré. Qui a relevé que les populations ne veulent plus revivre cette année, cette amère expérience. C’est pourquoi, tout en décriant l’affectation cette année encore de leurs enfants à Korhogo, à Ouangolo et à Ferkessédougou il a souhaité « leur réaffectation dans les établissements proches de leurs parents à l’image de L’institut NAVAGA de Ouollo (INO) qui selon lui abrite un collège avec toutes les commodités (collège privé Navaga de Ouollo) ».

Donnant les raisons de la réalisation de cet établissement dans ce village, Coulibaly Amadou dit Arnaud, troisième adjoint au maire de Sinématiali, a dit ceci : « il s’agit pour moi de soutenir l’action gouvernementale qui est l’école obligatoire pour les enfants jusqu’à 16 ans, mais également pour aider les enfants à être proches de leur parents pendant l’année scolaire. Afin d’amenuiser la prise en charge de leur enfants qui leur pose d’énormes difficultés. Et bien plus donner la chance de succès à ces élèves dans leurs études. » Koffi Kobenan Hyacinthe, DREN de Korhogo s’est dit ‘’heureux de ce que les parents d’élèves de Ouolo se trouvant devant une difficulté, parce que les enfants se trouvent éparpillés un peu partout, ont exprimé le désir de les voir être réaffectés.’’ ‘’Il était bon en tant que premier responsable de l’éducation dans la région de venir les écouter et de voir dans quelle mesure nous pourrons répondre à leur desiderata. J’avoue qu’en tant que DREN nous rendons compte à la hiérarchie des situations que nous rencontrons sur le terrain. C’est une situation qui se présente. Nous nous sommes accordés, les parents d’élèves et nous, pour qu’ensemble nous puissions identifier tous ces enfants qui désirent être réaffectés au collège privé Navaga et remonter l’information. Il s’agit de remonter l’information. Et je pense qu’en faisant ainsi nos supérieurs hiérarchiques accéderont à la demande des parents parce que c’est leur vœu’’ a-t-il dit tout en remerciant l’ensemble des articulations du corps préfectoral qui le soutient et qui l’aide à maintenir les populations dans leur désidérata. Saisissant cette tribune le DREN qui a dit avoir fait plusieurs constats dans la région relativement à la gestion des COGES a attiré l’attention des parents d’élèves.


‘’Je dénonce la non-application effective des textes des COGES. Ce que je veux c’est qu’on applique effectivement les textes qui ont été pris. C’est un décret qui a été signé par le président de la république et qui institue le fonctionnement des COGES. Si vous ne respectez pas le décret c’est comme si vous êtes un rebelle. Je demande aux collaborateurs de respecter les textes’’ a-t-il dit. Et le DREN de mettre en garde les directeurs d’école contre la gestion des COGES. ‘’Le directeur n’est pas trésorier des COGES. C‘est un parent d’élèves. C’est vous. Mais pourquoi c’est le directeur qui prend l’argent ? Pardonnez. Ne donnez plus l’argent aux directeurs’’ a martelé le DREN. Qui a précisé aux parents d’élèves que la gestion des COGES leur incombe. ‘’Si un directeur vient vous dire de cotiser l’argent donnez-moi le nom de ce directeur. Ce n’est pas au directeur qui doit dire le montant de la cotisation. C’est vous qui devez dire voici ce qu’on doit faire dans notre école. Voici ce qu’on doit payer pour faire telle ou telle chose’’ a-t-il mentionné.

JB
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment