Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Impôts/ Menaces de grève des syndicalistes : Une main occulte tire les ficèles

Publié le mercredi 18 septembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Travailleurs et certains syndicalistes : « La grève est absurde car Le DG a tout donné aux agents »
. Une cabale ne passera pas

Après l’excellent travail accompli à la tête de la direction générale des impôts au premier trimestre et même au premier semestre malgré un petit gap, parle le bilan des activités, que certains agents réunis au sein de la Fédération des Syndicats de la Direction générale des Impôts (FESY-DGI) envisagent un sabotage, un désordre afin de perturber l’élan dans lequel s’est inscrit le Directeur général au second semestre. Le DGI qui n’est pas un parvenu aux Impôts parce que connaissant bien toutes les rouages de la maison a tout donné aux agents afin de les encourager au dynamisme, car la santé de l’économie ivoirienne y va et bien plus l’exige. Voici qu’une main occulte, blottie derrière quelques agents tirent les ficèles selon des agents contactés par les soins de la rédaction de L’Essor Ivoirien. Fort heureusement, plusieurs agents ne sont pas dupes et considèrent que ce sont des hommes sans foi ni loi ; assoiffés du poste du Directeur général qui manipulent. Même si notre tentative de rencontrer le Directeur général dans le souci d’éclairer les lanternes n’a pas abouti à cause de l’indisponibilité du patron des Impôts ivoiriens, force est de dire que plusieurs agents trouvent paradoxale et incongrue cette grève à laquelle la fédération invite certains agents.

Une fédération sans arguments suffisants

Alors qu’en est-il exactement pour qu’une grève vienne perturber la sérénité légendaire inculquée aux agents par l’actuel Directeur général, dès sa prise de fonction ? La fédération, il faut le dire, a tenu une rencontre le lundi 16 septembre 2019 au site fiscal de Yopougon. Devant peu d’agents curieux, M. Koné Losseni, c’est de lui qu’il s’agit profite de ce premier jour de travail pour déconcentrer quelques agents. En tant que porte-parole des syndicats, l’agent Koné Losseni a annoncé à la surprise générale que la FESY-DGI mettra à exécution son projet de grève à partir de ce jour. La raison évoquée est selon lui, l’échec des discussions avec les autorités ministérielles et la Direction générale. A y voir de près, les responsables syndicaux sont sur le point de dérouler leur plan savamment préparé pour éjecter le Directeur Général Ouattara Sié Abou. Sinon en réalité, selon des agents, rien ne fonde véritablement cette grève car le Directeur général des Impôts a toujours écouté les agents afin de trouver des solutions idoines à leurs préoccupations. ‘’ Le Directeur Général fait des efforts colossaux pour nous encourager au travail parce qu’il souhaite que les Impôts contribuent à l’émergence de notre jeune économie devenue dynamique ces dernières années. Une telle grève qui se prépare n’a aucun sens’’, fait remarquer A.B., agent en poste à Cocody. Le ministre de tutelle quant à lui, à l’image de toute l’administration du gouvernement Amadou Gon a toujours privilégié le dialogue. Il faut l’avouer, plusieurs agents qualifient cette manœuvre de machiavélique qui n’est pas partagée par la majorité des agents des Impôts.

L’actuel Directeur général des impôts a consenti beaucoup d’efforts, témoignent des agents

Plusieurs agents trouvent peu recommandable cette décision de mettre les agents en grève. Ils pensent que l’actuel Directeur Général est bien l’homme de la situation. ‘’ C’est un Grand travailleur, un technocrate et ouvert au dialogue. M. Ouattara Sié Abou, de ses trente ans passés à la DGI, mérite le respect et l’admiration’’, fait remarquer un syndicaliste hostile à cette fameuse grève derrière laquelle il voit également une main obscure. ‘’Ce n’est pas de cette manière que certains cadres ambitionnant occuper les fonctions de directeur général doivent procéder. C’est par le travail que le président Alassane Ouattara décide et nomme ses collaborateurs. Une grève ne saurait donc déstabiliser ce travailleur valeureux’’, fait remarquer ce syndicaliste qui annonce également une réunion pour apporterson soutien au ministre de tutelle et au directeur général des impôts qui consacrent beaucoup de leur énergie à l’amélioration des conditions de vie et de travail des agents des impôts. Le Directeur général pour montrer son indéfectible attachement au dialogue a créé un cadre permanent de concertation (CPC) avec les syndicats où chaque mois des rencontres sont tenues, à en croire le syndicaliste hostile à la grève, M. Losseni. Toujours selon notre interlocuteur, la revalorisation des ressources des agents a été l’une des préoccupations majeures du Directeur général. Non sans faire remarquer que l’amélioration des conditions de travail de ses collaborateurs n’a jamais fait défaut. On peut citer pêle-mêle la dotation en véhicules ; l’équipement en matériels de bureau et informatiques ; la programmation d’opérations immobilières ; la réhabilitation des sites fiscaux ; la construction de nouveaux centres des Impôts. Toutes ces actions ont été réalisées sous l’ère Ouattara Sié Abou indique notre interlocuteur. ‘’ Le syndicalisme se fait avec réalisme. Les syndicalistes qui sont aveugles et qui refusent de reconnaître tous ces efforts ne sont pas sincères. Il va falloir qu’ils soient sincères dans leurs échanges avec la Direction générale’’, pose-t-il. C’est pourquoi une cabale contre le directeur général et le ministre ne passera pas selon lui.

Le Dialogue vu comme une priorité du Directeur général

Depuis longtemps, des rencontres ont eu lieu avec la Direction générale et le Ministère du Budget. A l’issue des échanges avec le Directeur général, des points d’accord ont été obtenus et des points de désaccord relevés. Pour formaliser les points de divergence et les points de satisfaction, un protocole devrait être signé hier mardi 17 septembre 2019, mais contre toute attente, les syndicalistes vont briller par leur absence. Malgré ce volte-face spectaculaire de Koné Losseni et ses amis, une rencontre est encore prévue ce mercredi 18 septembre 2019 et avec la Direction générale. C’est cette date que la FESY – DGI a choisie pour entrer en grève. Tout cela dénote la mauvaise foi des dirigeants syndicaux indique un autre interlocuteur rencontré à la Direction de Yopougon. Pour lui, le dessein inavoué est clair et sans équivoque : La grève est soutenue par une main manipulatrice. Parce qu’elle est absurde étant donné qu’en un mois, les syndicalistes ont été reçus par le Ministre du Budget à deux reprises. Les 05 juillet et 05 août 2019. A l’issue de ces rencontres, le Ministre les a rassuré sur une suite à donner au plus tard le 30 septembre2019.Comme on le voit, les responsables syndicaux jouent au cache-cache avec les autorités et la Direction générale. Ils refusent la main tendue du Directeur général pour des raisons ignorées. Ils revendiquent une augmentation de leur prime trimestrielle et l’institution d’une autre semestrielle au moment où les objectifs du dernier semestre ont connu un gap de plus de trois milliards. Ce sont des agents gonflés à bloc derrière le Directeur général qui nous font ce témoignage. Ils disent être plus tôt préoccupés par le défi de la réalisation des objectifs de recette. La grève annoncée par la FESY-DGI n’intéresse pas les agents des Impôts qui soutiennent mordicus que leurs responsables syndicaux sont en mission pour bloquer l’administration fiscale et susciter l’ire des autorités. Sinon, ils sont tous avec leur Directeur général. Après notre rencontre avec ces agents, notre rédaction n’a pas le choix. Elle ira à la rencontre de la fédération et la Direction générale elle-même pour éclairer davantage les lanternes des Ivoiriens. Surtout que des contribuables ont toujours les oreilles grandement ouvertes lorsqu’il s’agit de bruits chez leur partenaire. Tout compte fait, l’administration Ouattara est l’une des administrations ouverte au dialogue que la Côte d’Ivoire n’ait jamais connue.

Romaric SAKO
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment