Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
NTIC
Article
NTIC

Séminaire de formation de journalistes ivoiriens à Pékin: les autorités chinoises expliquent comment faire face aux fausses nouvelles sur Internet

Publié le mercredi 18 septembre 2019  |  Abidjan.net
Séminaire
© Abidjan.net par R. K.
Séminaire de formation de journalistes ivoiriens : les autorités chinoises expliquent comment faire face aux fausses nouvelles sur Internet
Mercredi 18 septembre 2019. Beijing. Les professionnels des médias ivoiriens présents en Chine dans le cadre d’un séminaire de formation bilatérale ont eu droit à deux importantes conférences relativement aux nouveaux médias (sur Internet). Photo: Mme Chen Jie, experte à l’institut de recherche et de formation de NRTA (l’administration nationale de la radio et de télévision)


Les professionnels des médias ivoiriens, présents en Chine dans le cadre d’un séminaire de formation bilatéral, ont eu droit ce mercredi à Beijing, à deux importantes conférences relativement aux nouveaux médias (sur Internet). La première dite par le professeur Xiao Yongliang, enseignant chercheur à l’université de Beijing et conseiller de l’administration chinoise, a permis d’évoquer la question des fake-news ( fausses nouvelles) sur Internet et la stratégie des autorités chinoises à faire face à cette problématique. D’abord, Xiao a indiqué que les médias traditionnels – dont l’Etat chinois détient la totalité des capitaux - notamment la télévision, ont travaillé à renforcer ces dernières années leur présence sur les nouveaux médias. Ensuite, les autorités chinoises ont mis en place une administration (instance) en vue de la régulation du secteur de la diffusion de l’information sur les nouveaux médias. En outre, le professeur a fait savoir: « la diffusion de fausses informations menaçant la sécurité nationale ou sociale est punie par la police ».

Enfin, l’Etat chinois n’a pas hésité à bloquer l’accès dans le pays à une partie des médias qui diffuse les fausses informations et à travers la mise en place de systèmes d’élimination de fausses nouvelles.

Selon les derniers chiffres officiels, en Chine plus de 800 personnes utilisent internet avec une consommation qui représente désormais 1/3 de l’économie du pays.

La seconde conférence dite par Mme Chen Jie, experte à l’institut de recherche et de formation de NRTA (l’administration nationale de la radio et de télévision), s’est appesantie sur les moyens de diffusion de contenus sur les plateformes numériques.

Selon Mme Chen, chiffres à l’appui, l’avènement des nouveaux medias a indéniablement provoqué la chute de l’audience des medias traditionnels en Chine ; car désormais les consommateurs de l’information préfèrent utiliser le téléphone portable pour s’informer : entre 2016 et 2017, ce sont 30 à 40 médias qui ont été contraints économiquement de mettre fin à leurs activités et la chute de l’audience est très forte depuis 2012.

Toutefois, des sondages révèlent que les internautes sont moins satisfaits de la qualité de l’information diffusée sur les nouveaux médias, a fait savoir l’ancienne journaliste spécialiste des grandes enquêtes.

Par conséquent, elle a exhorté les journalistes à être aussi fortement présents sur les nouveaux médias : « il faut savoir les utiliser et ne pas les voir en ennemis des médias traditionnels », a-t-elle conclu.

La délégation de journalistes ivoiriens qui poursuit son séjour en Chine se rendra dans la province de Shandong à Qindao.



R. K. à Beijing ( Chine)
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment