Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Elu président de la Jeunesse du FPI, Ferdinand Lia Gnan succède à Konaté Navigué

Publié le lundi 23 septembre 2019  |  APA
Elu
© Autre presse par DR
Elu président la Jeunesse du FPI, Ferdinand Lia Gnan succède à Konaté Navigué


Ferdinand Lia Gnan a été élu dimanche président de la Jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI) avec 79,83% des suffrages exprimés devant Honorat Djanwé 13,90% et Guillaume Vavi 4,36%, succédant à Navigué Konaté, en poste depuis 18 ans.

M. Lia Gnan a obtenu 1 390 voix (79,83%) devant Honorat Djanwé 242 voix (13,90%) et Guillaume Vavi, crédité de 76 voix soit 4,36%, à l’issue du 1er Congrès extraordinaire de la Jeunesse du FPI, qui s’est déroulé du 21 au 22 septembre 2019 au Palais de la culture de Treichville, dans le Sud d’Abidjan.

Le décompte ressort 1 741 votants, 32 bulletins nuls et un bulletin blanc. Candidate unique au poste de commissaire aux comptes, Monique Amenan Nguessan, a obtenu 1 260 voix soit un taux de 72,54% à l’issue du scrutin qui a duré de 10h GMT à 17h41, soit plus de sept heures de vote.

Le nouveau secrétaire national de la Jeunesse du FPI, Ferdinand Lia Gnan, a dans ses premiers mots, dit « merci » aux jeunes, à qui il a dédié cette victoire. Pour lui, « c’est tout le Front populaire ivoirien qui gagne » tout en saluant ses adversaires à ce scrutin.

Lia Gnan envisage de « redynamiser le FPI et bâtir le futur du parti ». Car, cette flamme allumée ne doit pas s’éteindre, parce que sur le terrain, le défi attend la jeunesse pour les joutes électorales à venir. Il a placé son mandat sous le triptyque : rupture, engagement et responsabilité.

« Demain nous appartient camarades, l’heure a sonné, ce n’est pas le moment de dormir pour ne pas rater le virage de 2020 », a-t-il lancé, invitant la jeunesse à se lever, prendre son bâton de pèlerin, en avant pour ce scrutin.

Le secrétaire national sortant Konaté Navigué a fait le passage de flambeau avec Ferdinand Lia Gnan devant le président statutaire du FPI Affi Nguessan, lui souhaitant de « la discipline (dans sa démarche), la foi et la détermination pour réussir sa mission ».

M. Affi dont le parti, le FPI, connaît une dissidence, semble être isolé au sein d’une nouvelle plateforme de l’opposition ivoirienne. Et ce, du fait que le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), tête de file de cette coalition, se rapproche du camp du FPI qui considère M. Gbagbo comme son « président ».

Le président du FPI a avoué avoir « la peur au ventre » pour la mobilisation. Il s’est félicité pour la réussite de l’événement qui a réuni « plus de 5 000 participants venus de toutes les fédérations sur l’étendue du territoire national », dans un discours.

« Nous marchons vers le pouvoir et le pouvoir marche vers nous », a déclaré M. Affi, soutenant que le FPI est « une force incontournable qui compte et qui va vers la victoire en 2020 » et « vers la refondation du pays ».

Le 1er Congrès extraordinaire de la Jeunesse du FPI, ouvert samedi, s’est s’achevé dimanche. M. Affi a appelé Lia Gnan à « insuffler une nouvelle conscience dans l’aventure engagée pour ramener le FPI au pouvoir », annonçant pour bientôt le renouvellement du bureau des femmes du partis.



AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment