Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Quatrième édition de la Journée Internationale de l’accès universel à l’information : Déclaration du Gouvernement

Publié le samedi 28 septembre 2019  |  Ministères
Quatrième
© Primature par DR
Quatrième édition de la Journée Internationale de l’accès universel à l’information


La Journée Internationale de l’Accès Universel à l’Information a été adoptée en 2015
par l’Organisation des Nations Unies pour l’Education, la Science et la Culture (UNESCO),
lors de la 197ème session de son Conseil exécutif, en France.

Ainsi, le 28 septembre de chaque année, cette célébration est dédiée à la promotion du
droit d’accès à l’information et veut attirer l’attention du monde entier sur l’importance de
l’information pour tous. Il est essentiel de faire prendre conscience aux parties prenantes
de l’importance de ce droit fondamental, tant dans l’avènement d’une société du savoir,
que dans la pérennisation d’un Etat de droit où la libre circulation des idées, par le mot et
l’image, est effective.

La célébration de cette journée en Côte d’Ivoire vise à amener les décideurs publics et les
citoyens en général, à mieux connaître et comprendre le droit à l’information en tant que
droit fondamental de la personne humaine ; comme consacré par l’article 19 de la
Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948, qui dispose que le droit
fondamental à la liberté d’expression englobe la liberté de « chercher, de recevoir et de
répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque
moyen d’expression que ce soit ».

Défini comme tel, le droit d’accès à l’information apparaît comme le facteur essentiel pour
la facilitation de tous les autres droits. C’est pourquoi, la quête d’une plus grande
transparence s’impose dans la gouvernance d’un monde de plus en plus globalisé.
L’édition 2019 a pour thème «Accès à l’information et Objectifs de Développement
Durable». L’adoption par les Etats membres des Nations Unies du programme de
développement durable à l’horizon 2030 et ses dix-sept (17) objectifs dont, le seizième
(ODD 16.10) leur rappelle la nécessité de garantir l’accès du public à l’information et la
pertinence de l’institution de cette journée dédiée à l’accès de tous à l’information
publique.

A l’instar de 22 pays africains, notre pays peut à juste titre s’enorgueillir d’être parmi les
premiers qui ont pris les mesures les plus significatives pour la promotion de ce droit
cardinal. Il s’agit premièrement de l’adoption de la Loi N°2013-867 du 23 décembre 2013
relative à l’accès à l’information d’intérêt public, qui a été suivie, du décret N°2014 /462 du 06 août 2014 portant attribution, organisation et fonctionnement de la Commission d’Accès
à l’Information d’Intérêt Public et aux Documents publics (CAIDP). Il s’agit surtout de la
reconnaissance de ce droit par la loi n°2016 du 08 novembre 2016 portant constitution de
la République de Côte d’Ivoire, laquelle, en son article 18, stipule que " les citoyens ont
droit à l’information et à l’accès aux documents publics".
Cette vision du Gouvernement, faut-il le souligner, a permis à notre pays d’adhérer à de
nombreux mécanismes internationaux de promotion de la bonne gouvernance et de la
transparence dans la gestion de l’Etat par l’ouverture aux citoyens des données publiques.
Il s’agit, entre autres, de l’Open Government Partnership (OGP), du Mécanisme Africain
d’Evaluation par les Pairs (MAEP) et de l’Initiative pour la Transparence dans l’Industrie
Extractive (ITIE). Ce sont autant d’initiatives auxquelles la Côte d’Ivoire n’aurait pu adhérer
sans ces décisions prises par le Gouvernement.

Des efforts sont encore à faire, à travers des actions de vulgarisations et d’explications sur
l’ensemble du territoire national. Ces actions contribueront à faire connaître davantage le
dispositif légal d’accès à l’information d’intérêt public et aux documents publics.
Le Gouvernement entend poursuivre donc les efforts en vue de surmonter les obstacles
culturels, et administratifs, véritables freins à la pleine effectivité de ce droit dont doit
disposer tout citoyen.

Pour y parvenir, il est impérieux de conjuguer nos efforts pour que l’accès à l’information,
devienne un droit effectif pour tous.

Sidi Tiémoko TOURE
Ministre de la Communication et des Médias,
Porte-parole du Gouvernement
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment