Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Compétitivité des entreprises : Des initiatives en cours avec l’Once pour le positionnement du secteur du tourisme en Côte d’Ivoire

Publié le jeudi 3 octobre 2019  |  Abidjan.net
Compétitivité
© Autre presse par DR
Compétitivité des entreprises : Des initiatives en cours avec l’Once pour le positionnement du secteur du tourisme en Côte d’Ivoire


Le positionnement du secteur du tourisme comme l’une des clés de la performance économique en Côte d’Ivoire est au cœur de la rencontre thématique qu’il y a eu ce jeudi 3 octobre 2019, dans un grand hôtel à Abidjan Cocody. Cette rencontre est une initiative de l’observatoire nationale sur la compétitivité des entreprises (Once), structure créée par l’Etat pour accompagner et soutenir le développement du secteur privé.

Cet instrument d’analyse et d’aide à la décision sur la problématique de la compétitivité des entreprises a entrepris, en effet, de rencontrer les acteurs des différents secteurs d’activités pour, ensemble, œuvrer à la mise en place d’une compétitivité hardie dans les affaires en Côte d’Ivoire. Une mission qui s’impose aujourd’hui, aux yeux de M. Diomandé Gondo, chef de cabinet du ministre de l’Economie et des Finances, qui a représenté sa hiérarchie à la cérémonie d’ouverture. « La compétitivité est devenue une contrainte majeure à intégrer désormais dans les stratégies de développement des secteurs et entreprises avec l’ouverture des marchés par les accords de partenariats économiques. Les entreprises évoluent désormais dans un environnement concurrentiel où seules les plus aguerries survivent. (…) Il s’agit de présenter les meilleurs atouts pour attirer une plus grande part de clientèle ».

M. Diomandé a salué le choix du secteur du tourisme et des loisirs pour la rencontre thématique du jour. Il a souligné les énormes potentialités non encore exploitées en Côte d’Ivoire dans ce secteur, lequel représente un axe prioritaire du plan national de développement. C’est pourquoi il a félicité le ministère du Tourisme pour sa stratégie de développement dont il s’est doté à travers ‘’Sublime Côte d’Ivoire’’, un nstrument qui vise à faire du pays une destination touristique de renommée mondiale. « L’industrie touristique offre un potentiel pour les pays en développement en termes de sources de revenus, de recettes en devises, d’emplois et de développement socio-culturel », a indiqué le chef de cabinet du ministre Adama Coulibaly. Avant de donner quelques chiffres pour étayer ses propos.

Ainsi, l’on saura qu’en 2016, sur le plan mondial, l’industrie touristique a contribué pour 10,2% du Pib avec 292 millions d’emplois. Au plan national, à la même période, ce sont 270.000 emplois qui ont été créés pour 6% de contribution au PIB. Mieux, en 2017, la Côte d’Ivoire va se classer au 3ème rang des destinations pour le tourisme d’affaire en Afrique derrière le Nigeria et le Maroc avec 1.800.000 touristes enregistrés. De quoi à susciter de l’intérêt pour M. Diomandé Gondo, qui a appelé à redoubler d’imagination pour proposer des produits touristiques alléchants en vue d’accompagner les activités et programmes d’affaires.

Pour sa part, le Secrétaire exécutif (SE) de l’Once ne manquera pas d’expliquer la rencontre du jour. Celle-ci, a indiqué M. Samassi Daouda, s’inscrivant dans le processus de développement et de dynamisation de l’économie nationale. Il a fait un état des travaux déjà réalisés par l’observatoire dans bien d’autres secteurs pour en revenir au chantier du tourisme. « Le secteur du Tourisme est non seulement créateur de richesses et d’emplois, mais aussi, il est un puissant facteur de cohésion sociale », a fait noter M. Samassi, qui mettra un accent sur les potentialités à mettre en valeur dont regorge la Côte d’Ivoire sur les plans économique, culturel et social.

Le SE de l’Once a fait sienne de la vision du gouvernement de faire du tourisme un des axes majeurs de son Plan de développement, et des initiatives du ministère dédié pour booster ce secteur stratégique. « Au delà de l’action du gouvernement, il appartient au secteur privé de s’investir résolument dans la création de produits touristiques dans un environnement de plus en plus concurrentiel tant sur le plan national qu’international », appellera M. Samassi qui a mentionné la participation à la rencontre des différents acteurs et administrations du secteur du tourisme à travers un groupe de travail constitué.

F.D.B
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment