Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Art et Culture

Elections apaisées en 2020 : Un concours de lettre intitulé Penser la Côte d`Ivoire lancé avec une cagnotte d`un million de Cfa pour le gagnant

Publié le samedi 5 octobre 2019  |  Abidjan.net
Pour
© Autre presse par DR
Pour des élections apaisées en 2020, les Ivoiriens multiplient les initiatives de décrispation


Sensibiliser, par les lettres, à la décrispation et à l’apaisement dans les discours à l’approche des élections présidentielles de 2020. C’est l’initiative d’hommes et femmes de lettres qui ont décidé de jouer leur partition dans le processus actuel conduisant aux prochaines échéances électorales. Ces hommes et femmes de lettres, dont les écrivaines Véronique Tadjo, Tannela Boni ou la journaliste culturelle Maïmouna Coulibaly viennent de lancer un concours de rédaction intitulé ‘’Penser la Côte d’Ivoire’’. Une compétition dotée d’une cagnotte d’Un million de francs Cfa pour le gagnant et des enveloppes non moins conséquentes pour les autres sélectionnés en seconde et troisième position.

Dans la note conceptuelle qui présente ce concours, qui impliquent de grands universitaires dont Adama Samaké ou l’ancien Conseiller de feu Léopold Sédar Senghor (premier président du Sénégal), Makhily Gassama, ses initiateurs affichent leurs préoccupations relativement au climat politique pré-électorale. « Les prises de position se radicalisent au point de menacer gravement et durablement la cohésion sociale. La majorité de la population observe avec une réelle inquiétude cette nouvelle crise aux conséquences potentiellement désastreuses ». Ainsi, pour Véronique Tadjo, Tannela Boni et Maï Coulibaly, après les événements de 2010-2011 qui ont mené à un violent conflit dont le pays ne s’est pas encore relevé, il urge de corriger les sources de fracture avant qu’elles n’atteignent un niveau de dégradation irréversible.

Le moyen pour y parvenir à leur modeste niveau, c’est ce concours de rédaction, qui se présente comme un « appel à réflexion » ouvert à toutes les populations en Côte d’Ivoire ou dans la diaspora, quel que soit leur secteur d’activité. « Nous recherchons des textes non partisans prenant en compte la société ivoirienne dans son ensemble et proposant une analyse constructive, ainsi que des propositions respectueuses des différences ».

Le texte rédigé, précisent les organisateurs du concours, doit être compris entre 1000 et 2000 mots maximums, au caractère 12 dans la police ‘’Times new roman’’ à déposer avant le 20 novembre 2019. L’auteur devra y ajouter sa biographie de 100 mots maximum pour sa présentation. La délibération se fera le 20 janvier 2020, date à laquelle le lauréat et ses co-lauréats seront connus.



F.D.B
Commentaires
Playlist Art et Culture
Toutes les vidéos Art et Culture à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment