Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

4ème édition de la Journée nationale du partenariat : le gouvernement réaffirme son soutien au secteur privé dans la "création massive" d’emplois (Ministre)

Publié le lundi 7 octobre 2019  |  Abidjan.net
4ème
© Abidjan.net par Lobatchevski
4ème édition de la Journée Nationale du Partenariat (JNP)
Abidjan le 07 octobre 2019. La cérémonie de la 4ème édition de la Journée Nationale du Partenariat (JNP) entre l`État et le secteur privé s`est tenue ce lundi 07 octobre 2019 à Abidjan Sofitel Hôtel Ivoire en présence de plusieurs membres du gouvernement.


La cérémonie d’ouverture de la quatrième édition de la Journée nationale du partenariat (JNP 2019) s’est déroulée dans la matinée de ce lundi 7 octobre à Sofitel Hôtel Ivoire d’Abidjan, sous le patronage du Premier ministre, représenté par le ministre de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly avec la participation de la Confédération générale des entreprises (CGECI) et du Centre de promotion des investissements en Côte d’Ivoire (CEPICI).

Rehaussée par la participation de plusieurs pays de l’UEMOA dont le Burkina Faso, Guinée Bissau, Guinée-Conakry, Mali, Niger, Sénégal et le Togo, la Journée nationale du partenariat de décerner trois prix spéciaux du partenariat Etat/Secteur privé à Pierre Magne, Vice-président de la CGECI, Ehui Marthe, présidente du Réseau ivoirien des femmes entrepreneures et Diallo Ousseine, Secrétaire exécutif de la Fédération des organisations patronales de l’Afrique de l’ouest.

Après les éditions de 2015, 2016 et 2017, la JNP reste fidèle à son objectif de renforcer la vision partagée et complémentaire de l’Etat et du secteur privé pour l’atteinte des objectifs de développement socio-économiques à travers une meilleure inclusion financière des populations.

Dans cette logique d’accroître davantage le dynamisme de l’économie et le bien-être des populations, le ministre de l’Economie et des finances, Adama Coulibaly, a souligné que des réformes gouvernementales de façon générale ont porté sur l’accès au financement des PME, la fiscalité, l’accès des PME aux marchés publics et l’accès aux infrastructures économiques.

Il a ajouté qu’en plus de ces réformes, le Gouvernement entend soutenir l’action du secteur privé dans la création massive d’emplois décents et stables pour les jeunes et les femmes. Il s’agit de renforcer l’adéquation entre la formation et les besoins de compétences du marché du travail, de soutenir l’éclosion d’un tissu de PME et champions nationaux compétitifs, d’intensifier les programmes d’autonomisation des jeunes et des femmes.

« Je me félicite déjà de la place qu’occupe le secteur privé dans la création d’emplois formels et décents en Côte d’Ivoire avec plus de 80% des emplois créés entre 2013 et 2018. Ceux-ci ont affiché une croissance annuelle de 8,7% sur la même période, passant de 58 719 emplois créées en 2013 à 89 041 emplois créés en 2018 », a annoncé le ministre Adama Coulibaly.

Au nom du secteur privé, le président de la CGECI, Jean-Marie Ackah, a émis des réserves face à la question de l‘ ’’inclusivité ’’, bien qu’au centre des préoccupations de tous les pays, reste confrontée à certaines limites en Côte d’Ivoire.

Face au rapport 2018 du PNUD sur l’indice de développement humain classant la Côte d’Ivoire, au rang de 170ème sur 189 pays, il a indiqué ceci : « Des efforts considérables restent donc à faire pour que notre croissance puisse s’exprimer sous la forme d’un meilleur accès des populations aux services publics (eau, électricité, transports), ainsi qu’aux services sociaux de base tels que l’éducation, la santé.



JOB
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment