Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Giga meeting du 19 octobre à Yamoussoukro / Le député délégué Pdci Konan Marius: « C’est un test de mobilisation à réussir… »

Publié le mardi 8 octobre 2019  |  Le Nouveau Réveil


Le député-délégué départemental du Pdci-Rda d’Attiégouakro, Konan Marius, était à Ouffoué-Djèkro, le vendredi 4 octobre dernier, pour l’investiture du coordonnateur Jpdci-rurale, Yao Loukou Gilbert. Là, le patron du plus vieux parti dans le canton Nanafouè s’est prêté à nos questions. Dans cet entretien, il évoque l’évolution politique de sa délégation, la mobilisation pour le 19 octobre 2019 prochain ainsi que l’affaire Mangoua Jacques qui polarise, en ce moment, l’actualité.

Monsieur le délégué départemental d’Attiégouakro, vous venez d’investir votre coordonnateur Jpdci rurale. La cérémonie a été belle avec une mobilisation des grands jours. On peut dire que le Pdci se porte très bien dans le canton Nanafouè ?

Le PDCI-RDA se porte super bien dans le Nanafouè. Et l’investiture de la coordination JPDCI Rurale a été l’occasion pour nous de tester le nouveau dispositif jeune mis en place en les encourageant à prendre des initiatives pour l’animation de nos bases.

Nous savons que vous avez été nommé à la tête de cette délégation après défection du délégué Gaspard N’guessan. Avez-vous réussi à restructurer le parti à Attiégouakro quand on sait que vos partenaires d’hier mènent des assauts répétés pour, disent-ils, faire basculer le bastion Pdci vers le Rhdp unifié, leur parti ?

La délégation a été scindée et j’ai été nommé Délégué de la Sous-préfecture de Lolobo. Ensuite le parti a constaté la défection de l’autre délégué. Le Président, sachant que je suis un homme de mission, m’a alors confié tout le Département pour que je veille sur les intérêts du parti dans la localité. J’ai fait un état des lieux, j’ai proposé une restructuration qui a été validée et nous avons désigné les nouveaux Secrétaires généraux de section et comme vous pouvez le constater, tous les nouveaux Secrétaires de sections sont jeunes. Pour le reste, notre département faisant partie du District de Yamoussoukro qui est la convoitise d’un certain parti, nos populations reçoivent des visiteurs qui sont d’ailleurs de passage mais chez nous, chacun le sait, c’est un territoire profondément attaché au PDCI-RDA.

Quelle est la situation des différentes opérations lancées par la haute direction du parti, notamment l’immatriculation des militants, dans votre délégation, que vous prenez plaisir à appeler « délégation 4G » ?

La délégation 4G, parce que nous sommes la 4ème génération de militants engagés au PDCI-RDA, souscrit entièrement à toutes les opérations lancées par la direction du parti. Nous n’en avons pas encore fait le bilan ; mais qui connait notre Département sait que nous recrutons. A la cérémonie du vendredi dernier, vous avez pu voir à mes côtés l’éditeur et écrivain Charles Peuhmond que tout le monde connait pour ses opinions libres. Il a désormais une carte de militant et les exemples sont légion.

Au-delà des messages de remobilisation des militants, l’évènement très prochain du Pdci-Rda, c’est le giga meeting du 19 octobre prochain où 100 000 personnes sont attendues à la place Jean Paul II de Yamoussoukro. Comment entendez-vous relever ce défi auprès de votre ainé Kouacou Gnrangbé Jean, qui assure la présidence du comité d’organisation ?

Notre délégation travaille à la réussite de cette grande manifestation projetée le 19 octobre prochain. Attiégouakro se prépare à répondre à cet appel du parti. Personnellement, je suis vice-président de la commission mobilisation et en contact avec le Maire Kouacou Gnrangbé qui sait qu’il peut compter sur nous.

Que représente pour vous ce grand rassemblement des héritiers politiques d’Houphouët-Boigny ?

Ce rassemblement de Yamoussoukro aura d’abord une valeur symbolique pour qui sait que le 18 octobre est la date anniversaire de naissance du père de la nation, feu Félix Houphouët-Boigny. Ensuite, ce sera l’occasion d’envoyer un message à la Côte d’Ivoire et au reste du monde pour qu’ils sachent que notre parti est debout et plus déterminé que jamais. Nous n’avons pas peur et nous n’aurons pas peur malgré tout ce que nous fait subir le pouvoir d’Abidjan. Enfin, Yamoussoukro permettra à la base de communier et garder le cap sur notre objectif qui est l’élection présidentielle de 2020.

Après le meeting du 19 octobre, quel regard doivent avoir les militants pour la reconquête du pouvoir d’Etat ?

Les militants comprendront que l’objectif n’a pas changé. Il nous faut impérativement gagner 2020 lors d’une élection transparente.

Quels commentaires pouvez-vous faire des évènements de Bouaké avec l’arrestation du vice-président du Pdci-Rda, Mangoua Jacques ?

Je dirai tout simplement que notre indignation devant la décision rendue par le tribunal de Bouaké, le 3 octobre dernier, renforce notre détermination à gagner en 2020 pour offrir mieux à la Côte d’Ivoire.

Quel message aux militants du Pdci-Rda en ces évènements douloureux de Bouaké et par-delà pour une forte mobilisation pour le meeting du 19 octobre prochain ?

Le vendredi 4 octobre 2019, conduisant une délégation du groupe parlementaire PDCI-RDA, j’ai été au village de ce jeune homme de 32 ans, tué par balle la veille, lors des manifestations des jeunes du Gbêkê pour demander la libération du Président du Conseil Régional. J’ai dit aux jeunes que notre pays mérite mieux que ce triste spectacle servi par les forces de sécurité qui ont fait un usage abusif de leurs armes achetées par le contribuable ivoirien contre le peuple désarmé.

Pour que de telles choses ne se reproduisent plus, notre mobilisation ne doit pas faiblir jusqu’à octobre 2020 et le 19 octobre est un test de mobilisation qu’il nous faut réussir pour Mangoua Jacques et ce jeune homme aux mains nues tué le 3 octobre dernier. Venez tous à Yamoussoukro !

Entretien réalisé par JEAN PAUL LOUKOU
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment