Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le RACI dénonce des tentatives pour empêcher le meeting des Soroïstes à Koumassi samedi

Publié le mercredi 9 octobre 2019  |  APA
Conférence
© APA par Saliou AMAH
Conférence de presse des députés membres du RACI
MArdi 18 décembre 2018. Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro, ne démissionnera pas comme le réclament certaines voix dont des « collègues députés » et «assumera jusqu`au bout» son mandat, selon une déclaration des députés membres du Rassemblement pour la Côte d`Ivoire (RACI).


Abidjan (Côte d'Ivoire) - Le député ivoirien Fofana Bassatigui, vice-président du Rassemblement pour la Côte d’Ivoire (RACI, opposition), parti proche de Guillaume Soro, dénonce des tentatives pour empêcher la tenue, samedi, d’un meeting de la formation à Koumassi, une cité dans le Sud d’Abidjan.

« Nous commençons déjà à douter de l’effectivité (concernant la tenue de ce meeting) parce que jusqu’à présent encore, il y a des tentatives de nous empêcher », a dit dans un entretien à APA le député ivoirien Fofana Bassatigui, porte-parole principal du RACI.

Selon M. Fofana Bassatigui, « les demandes sont déjà faites » auprès de la mairie de Koumassi, mais « il y a des tentatives de nous refuser l’espace pour le meeting du 12 octobre 2019» prévu se tenir à la Place Inch’Allah.

« On interpelle (les autorités) parce qu’à Koumassi nous avons eu déjà le même problème », a fait observer M. Bassatigui, indiquant que le RACI avait, il y a plus d’un mois, demandé l’espace In’Challah et le jour venu, un autre espace a été donné « à la dernière minute », empêchant l’organisation du rassemblement.

Ce meeting se tient dans un contexte où l’opposition et le pouvoir tentent déjà d’emballer les électeurs, à près d’un an de l’élection présidentielle d’octobre 2020. Et ce, en vue de ratisser large pour les joutes électorales à venir.

Le RACI, un parti proche de l’ex-chef de l’Assemblée nationale, Guillaume Soro, fait partie de la plateforme de l’opposition dénommée Coalition pour la démocratie, la réconciliation et la paix (CDRP), dont le chef de file est le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI).

Suite à un meeting avorté à Koumassi, le RACI a, dans le cadre de sa tournée dans le District d’Abidjan, tenu des rassemblements à Cocody, une commune huppée à l’Est d’Abidjan et à Yopougon, une cité populaire dans l’Ouest de la capitale économique ivoirienne.

Koumassi, visée comme point de départ des meetings du RACI dans le District d’Abidjan est à nouveau à l’ordre du jour dans le calendrier de ce parti de l’opposition. Informé, le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH) de Côte d’Ivoire compte s’y impliquer.

AP/ls
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment