Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
International

La principale alliance djihadiste du Sahel revendique les attaques qui ont causé la mort de 40 militaires au Mali

Publié le mercredi 9 octobre 2019  |  AIP


Abidjan- Le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), la principale alliance djihadiste du Sahel, liée à Al-Qaïda, a revendiqué les deux attaques contre les camps de l’armée malienne de Boulkessy et Mondoro, près de la frontière du Burkina Faso, produites le 30 septembre et le 1er octobre, qui ont causé la mort de 40 militaires maliens, selon le dernier bilan provisoire du gouvernement.

Selon un rapport, l’armée a également subi de lourdes pertes matérielles, dont une dizaine de véhicules incendiés.

Dans son communiqué, le GSIM affirme que cet arsenal est tombé aux mains de ses combattants pour « continuer leurs opérations et avancer jusqu‘à la libération de tout le Mali et la région des croisés ».

« Les terroristes font comme d’habitude de la propagande. Nous n’allons pas faire leur jeu », a déclaré un responsable du ministère malien de la Défense, suite à la déclaration du GSIM, ajoutant que « les terroristes ont plus de 20 morts dans leurs rangs ».


eaa/kam
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment