Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Transparence de l’industrie extractive - La Côte d’Ivoire prépare une deuxième évaluation de son dispositif ITIE

Publié le vendredi 11 octobre 2019  |  Minutes Eco
Atelier
© Autre presse par DR
Atelier d’auto-évaluation du plan de travail 2017 du rapport d’avancement
Le conseil national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE) organise à N’sa hôtel de Grand Bassam, du 10 au 12 octobre, un atelier d’auto-évaluation du plan de travail 2017 du rapport d’avancement.


Le conseil national de l’Initiative pour la transparence dans les industries extractives (CN-ITIE) organise à N’sa hôtel de Grand Bassam, du 10 au 12 octobre, un atelier d’auto-évaluation du plan de travail 2017 du rapport d’avancement. A l’ouverture, représentant du ministre de l’Economie et des Finances, le conseiller technique Mimba Antoine, a déclaré que la Côte d’Ivoire prépare une deuxième validation périodique de son dispositif, prévue pour le 8 novembre 2019. Cette évaluation programmée vient après celle qui a duré de juillet 2017 à mai 2018, à l’issue de laquelle le conseil d’administration de l’ITIE avait relevé que des progrès significatifs avaient été accomplis par la Côte d’Ivoire. Cependant, dans une lettre adressée au Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le président de l’ITIE relevait que le pays devra prendre des mesures correctives portant 12 recommandations. La deuxième validation devrait donc procéder à l’évaluation des progrès accomplis dans l’exécution de ces mesures. « L’objectif est d’apporter, en prélude à la validation du 8 novembre 2019, des mesures correctives urgentes et appropriées en réponse aux non-conformités identifiées », a insisté le conseilleur technique du ministre Adama Coulibaly.

Mais au-delà de ces points, le conclave de Grand Bassam sera mis à profit par le CN-ITIE, précise son président Mimba Antoine, pour évaluer l’ensemble des exigences de la Norme ITIE. Ainsi, afin d’atteindre des résultats probants, « une matrice d’actions prioritaires, opérationnelles et urgentes susceptibles d’avoir un impact sur le niveau de performance de la Côte d’Ivoire a été élaborée. » Celles-ci portent 5 principales actions, notamment l’installation des membres du groupe multipartite (GMP) par les ministres de tutelle prévue dans quelques jours ; la revue du cadre réglementaire et institutionnelle du GMP ; la finalisation et la publication du rapport ITIE 2017 et du rapport d’activités annuel 2018 ; le renforcement des capacités des membres du GMP sur la nouvelle norme ITIE et, enfin, bien évidemment, le suivi-évaluation de la mise en œuvre des 12 recommandations du rapport de validation 2018 de la Côte d’Ivoire.
... suite de l'article sur Minutes Eco

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment