Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Côte d’Ivoire: réunion sur le cacao et la déforestation sous l’égide de l’UE

Publié le dimanche 13 octobre 2019  |  RFI
Cabosses
© AFP par ISSOUF SANOGO
Cabosses de cacao dans une plantation près d` Abengourou, dans l` est de Côte - d`Ivoire


Depuis l’indépendance, en 1960, la Côte d’Ivoire a perdu 90% de sa forêt, en raison de l’agriculture et en particulier de la culture du Cacao. Pour faire face au fléau de la déforestation et à ses conséquences environnementales et climatiques, la Côte d’Ivoire a adopté, en février dernier, un nouveau code forestier et une nouvelle stratégie alliant reboisement et maintien de l’agriculture. Pour en parler, diplomates, opérateurs du cacao, secteur privé et société civile se sont réunis, vendredi 11 octobre, sous l’égide de l’ambassadeur de l’Union européenne à Abidjan.

L’objectif du gouvernement est de passer de 2 millions d’hectares de forêts aujourd’hui à 6 millions en 2030 et 8 millions en 2045. Si le constat est unanime, cette stratégie à un coût, financier bien-sûr mais aussi social. La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, ne veut pas sacrifier ses planteurs sur l’autel du reboisement.

« On n’a pas à choisir entre la forêt et le planteur. Le planteur peut coexister avec la forêt. La foresterie peut rapporter autant que l’agriculture. Donc, c’est cette politique nouvelle, mise en place en Côte d’Ivoire, qui va démontrer que les deux peuvent coexister sans être tueur l’un de l’autre », a expliqué le ministre des Eaux et forêts, Alain Richard Donwahi.
... suite de l'article sur RFI

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment