Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Cancer du sein : 11 premières socio-esthétiques formées en Côte d’Ivoire pour rendre la beauté et l’estime de soi aux femmes touchées

Publié le mercredi 16 octobre 2019  |  Abidjan.net
Lutte
© Abidjan.net par PR
Lutte contre le cancer du sein : remise de diplômes de fin de formation à des socio-esthéticiennes en cancérologie
Abidjan le 10 octobre 2019. Des esthéticiennes, formées socio-esthétique en cancérologie, à travers des cours d’esthétique à option humanitaire et sociale (CODES) ont reçu ce jeudi 10 octobre 2019 leur diplôme de fin de formation au Centre National d’Oncologie Médicale et Radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO), à Cocody


Onze esthéticiennes, formées en socio-esthétique en cancérologie, à travers des cours d’esthétique à option humanitaire et sociale (CODES) ont reçu ce jeudi 10 octobre 2019 leur diplôme de fin de formation au Centre National d’Oncologie Médicale et Radiothérapie Alassane Ouattara (CNRAO), à Cocody.

Premières socio-esthéticiennes en cancérologie de Côte d’Ivoire et de l’Afrique Subsaharienne, leur mission est de redonner la beauté, et le plaisir d’être bien dans sa peau à des personnes touchées par le cancer et ayant subi des traitements lourds.

Ces soins, entièrement gratuits pour toutes les personnes malades se feront dans la première cabine d’onco-esthétique en cancérologie de Côte d’Ivoire et d’Afrique Subsaharienne dénommée « la maison Rose de la beauté », inaugurée jeudi dernier et équipée entièrement par la fondation l’Oréal.

« À toutes ces personnes formées, vous intégrez aujourd’hui une équipe de soins. Bienvenue dans la lutte contre le cancer en Côte d’Ivoire et en Afrique Subsaharienne. Ensemble nous vaincrons non seulement le cancer du sein mais également tous les cancers » a promis la directrice du CNRAO, Pr. Didi-Kouko Coulibaly Judith.

C’est un bonheur et un soulagement pour elle de « savoir que les personnes touchées par le cancer ont cet apport capital sur leur chemin vers la guérison et qu’à compter de ce jour, toutes les structures de prise en charge du cancer en Côte d’Ivoire, publique et privée, auront la possibilité de recruter, pour le bien-être de leurs patients, des personnes non seulement expertes dans leur métier qu’est l’esthétique mais connaissant en plus l’environnement du cancer et de son traitement. »

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, représenté par son directeur de cabinet Joseph Aka a remercié pour sa part, tous les partenaires qui ont pris part à la réalisation de ce projet novateur dans le traitement du cancer

La formation s’est déroulée dans la semaine (du 7 au 10 octobre) avec des binômes de formateurs français et ivoiriens du CNRAO.

Les premiers soins ont été donnés ce vendredi 11 octobre au CNRAO. Plusieurs dizaines de femmes ont été chouchoutées dans la joie et la gaité par les nouvelles socio-esthéticiennes non sans recevoir de nombreux présents des partenaires.

L’estime de soi est souvent malmenée par le cancer et ses traitements, la socio-esthétique vient donc comme un support et un précieux soutien pour les malades.

Encore méconnue, la discipline est basée sur les soins du corps (massages, manucure, maquillage correcteur, etc.) et apporte une réponse personnalisée aux malades, en s’adaptant à leurs maux et leurs attentes.
PR
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment