Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Editorial
Article
Editorial

Ma lettre au ‘’patriarche’’ de Daoukro/ Par Igor Wawayou: Les dessous du giga-meeting de Yamoussoukro

Publié le vendredi 18 octobre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Monsieur le Président du PDCI-RDA, pardon Monsieur le Président de ce qui reste aujourd’hui de ce parti, je suis toujours à mon poste ‘’d’hypocondriaque écrivant’’, le terme est de vous, pour révéler au grand jour vos motivations secrètes quant à l’organisation de ce meeting géant sur la terre natale de Félix Houphouët-Boigny. Voyez-vous M. le Président, ceux qui savent ce qui se passe à l’intérieur de la Maison du PDCI-RDA à Cocody ou à Daoukro et à votre résidence privée d’Abidjan sont ceux qui me font l’amitié de m’informer sur vos pensées profondes, c'est-à-dire, même ce que vous n’osez pas dire à mon ‘’witon-wili’’, pardon mon beau frère, professeur Maurice Kakou Guikahué. Nous sommes à 48 heures de ce retour à Yamoussoukro après plusieurs années de ‘’bouderie’’. Et ce qui m’a été livré comme informations classées ‘’top secret’’ m’inquiètent. Et comme je me suis ‘‘auto-proclamé’’ le ‘’Conseiller occulte’’ de mon bienfaiteur d’hier, je ne puis me taire. Voyez-vous M. le Président, il m’a été rapporté que le premier objectif que vous visez au travers de l’organisation de ce meeting géant à Yamoussoukro, c’est ‘’d’effacer’’ les traces de votre ‘’cadet’’, le président Alassane Ouattara. Vos émissaires auraient déjà investi la cité. Et nuitamment, ils rencontreraient les Chefs traditionnels Akoués et Nananfouès afin de les convaincre à prendre d’assaut ce samedi, le lieu du meeting. Histoire de démontrer à la face de la Nation que la ville natale du Bélier de Yamousoukro est avec vous et non derrière le président Alassane Ouattara. L’exercice paraît difficile parce que les Akoués et Nanafouès auraient déjà donné leur parole d’honneur à celui qui marche aujourd’hui ‘’sur les traces’’ du premier président de la Côte d’Ivoire, le bâtisseur encore inégalé, votre ‘’frère’’ Alassane Ouattara. Pour les séduire et convaincre de vous rejoindre, vous auriez appuyé sur la fibre tribale et ethnique. L’ancien Gouverneur de la BCEAO, l’ex-Premier ministre qui était hier en tandem avec Laurent Gbagbo et qui pédalait dans la même direction que lui, Charles Konan Banny, serait en charge de l’organisation et de la mobilisation des têtes couronnées dans les villes environnantes et même jusque dans le V Baoulé. Du ‘’remplissage’’ pour démontrer que le PDCI-RDA est debout et qu’il n’est pas mort. Mes contacts à Yamoussoukro m’ont assuré que ce sera du ‘’saupoudrage, du ‘’tape l’œil’’ avec tous les convois en provenance de toutes les régions Baoulé. Cette propension à se baser sur la fibre ethno-tribale m’inquiète énormément M. le Président. Laissez ce groupe ethnique en dehors de vos ‘’brouilles’’ avec le président Alassane Ouattara, si tel est le cas. Annulez ce conclave dont on y parlera que le Baoulé après le meeting et loin des oreilles indiscrètes ce samedi 19 Octobre 2019. Voyez-vous M. le Président, l’utilisation de la fibre ethnique a été à la base du génocide rwandais, les Tutsis contre les Hutus, traités dans ce pays des Grands Lacs hier, comme des ‘’cafards’’ à écraser. Je vous ai connu hier comme un homme de paix. De grâce, que les ‘’revanchards’’ au sein de votre formation politique ne vous poussent pas à une faute qui sera irréparable. Remontez les bretelles aux ‘’xénophobes’’ de votre camp. Restez cet apôtre de la paix qui a préféré hier prendre le chemin de l’exil le 24 Décembre 1999, au lieu de provoquer des massacres pour demeurer au pouvoir. Rayez de votre discours historique ce samedi, les ‘’propos diviseurs, xénophobes et ivoiritaires’’. Je vais décrypter, croyez-moi, votre déclaration de Yamoussoukro pour vous exprimer mes félicitations ou mes regrets en cas de ‘’dérives langagières’’. M. le Président, j’oubliais. Je vous ai assuré de ma présence dans les tribunes, mais au dernier moment, l’hôtel Président de Yamoussoukro m’a informé de ce que vous auriez ordonné qu’on cède la chambre que j’ai réservée à un officiel du PDCI-RDA dont je saurais très bientôt le nom et les qualités. Ce sont ‘’mes confrères français’’ qui m’y ont dépêché comme ‘’Grand Reporter’’ qui vous le ‘’balanceront’’ demain au visage, le jour où vous voudrez leur accorder, comme d’habitude, une interview. J’ai déjà ‘’vendu’’ la mèche. Toutefois, je vous informe que j’ai à Koffikro (un quartier de Dimbokro), une maison familiale. Avec le ‘’bolide’’ qui m’a été accordé pour cette mission, les 80 kilomètres qui me séparent du lieu du meeting seront faits en 30 minutes. Je serai dans la place pour saluer votre retour au RHDP où j’y suis déjà avec les vrais Houphouétistes, le RHDP. Que ‘’Gnamien Kpli’’ vous inspire pour user du ‘’bon ton’’. Exit, les ‘’propos guerriers, la foire aux injures’’. La Côte d’Ivoire vous regarde ce 19 Octobre 2019. Donnez-lui cette image d’apôtre de la paix qui sait user du pardon et de l’oubli des offenses.
Souvenez-vous, Houphouët est paix, Dieu est Amour, soyez donc paix et amour.
Shalom et à demain !
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment