Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Le CHU de Yopougon fermé à partir de novembre pour une réhabilitation “lourde”

Publié le vendredi 18 octobre 2019  |  AIP
Le
© Autre presse par DR
Le Centre hospitalier universitaire (Chu) de Yopougon


Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Dr Aka Aouélé Eugène, a annoncé, vendredi, au nom du gouvernement, la fermeture à partir du 1er novembre du Centre hospitalier universitaire (CHU) de Yopougon pour une lourde réhabilitation d’une durée de 36 mois à compter de janvier 2020.

Une décision qui s’inscrit dans le cadre d’une vaste opération de restauration du dispositif hospitalier et de rééquilibrage de la carte sanitaire nationale, du point de vue de la nature des services à offrir aux populations, ainsi que du point de vue de la qualité des prestations.

Dr Aka Aouélé a également présenté, lors d’une conférence de presse, à son cabinet, l’essentiel des grands axes du plan de continuité de service qui est mis en place pour la fermeture du CHU de Yopougon, avec comme objectif principal, l’atténuation des risques et des désagréments qu’elle occasionnerait.

Il s’agit en résumé de l’achèvement d’ici fin octobre 2019, des travaux restants sur certains sites à Abidjan (Bloc obstétrical de la Formation Sanitaire Communautaire de Yopougon Wassakara, Bloc obstétrical de la Formation Sanitaire de Cocody Blockhaus, Bloc opératoire de l’Hôpital Général de Marcory, Bloc opératoire de l’Hôpital Général de Treichville).

De régler également les problèmes qui se posent pour la pleine participation du Centre hospitalier universitaire de Cocody (ascenseurs et commodités au niveau des hospitalisations etc,…) du Centre hospitalier universitaire de Angré (ouverture des blocs opératoires) au schéma de continuité de service à mettre en place et de l’Hôpital général d’Abobo Nord (connexion électrique).

D’apporter des équipements biomédicaux d’appoint au niveau des hôpitaux généraux proches d’Abidjan (Grand-Lahou, Dabou, Jacqueville, Tiassalé, Agboville, Bonoua, Grand-Bassam… ) afin de constituer un ‘’cordon de rétention’’ des malades, notamment pour les urgences obstétricales. De l’accroissement de la capacité d’accueil dans les sites potentiels d’accueil par le transfert des mobiliers médicaux des structures à fermer vers ces hôpitaux et par le renforcement en personnels issus des structures fermées.

Enfin de redéployer des personnels du CHU de Yopougon y compris les personnels universitaires sur l’ensemble des autres établissements sanitaires de la ville d’Abidjan et sur ceux des environs d’Abidjan.

Le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique s’excuse auprès des populations, des ménages, des usagers de tous bords de cet hôpital, et demande la compréhension de tous pour les éventuelles insuffisances qui pourraient survenir dans le dispositif de gestion de la continuité de service et le dispositif de veille qui sera mis en place.

(AIP)

bsb/fmo
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment