Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Journées Commémoratives de la date de naissance de Félix Houphouët-Boigny / Niamkey Koffi : “Le Pdci n’est pas l’instrument de libération de...”

Publié le lundi 21 octobre 2019  |  L’intelligent d’Abidjan
Conférence-débat
© Abidjan.net par Danielle T
Conférence-débat sur la philosophie africaine
Jeudi 23 avril 2015. Abidjan. Conférence-débat sur la philosophie africaine animée par le Pr. Niamkey Koffi (Photo)


Le vendredi 18 octobre 2019, s’il était en vie, le président Félix Houphouët-Boigny aurait eu 114 ans. Pour commémorer la date de sa naissance, la Fondation qui porte son nom a organisé une série d’activités pour lui rendre hommage. Le jeudi 17 octobre 2019, début de ces festivités, dénommé journée d’étude a été meublé par deux panels portant sur le thème : « Félix Houphouët-Boigny, l’homme de culture et Félix Houphouët-Boigny, le panafricaniste ».

Niamkey Koffi Robert, président scientifique de cette journée a indiqué que l’exemplarité de la vie de Houphouët-Boigny apparaît comme un symbole. Car, les immenses œuvres de Houphouët-Boigny constituent des repères pour la Côte d’Ivoire. Abordant le thème principal du jour, l’universitaire a fait savoir à son auditoire que Félix Houphouët-Boigny est à la fois un homme de culture mais également un panafricaniste contrairement à l’image Epinal qu’on a voulu lui collée, en le traitant de fossoyeur de l’unité africaine, un des artisans de la balkanisation des États africains. Pour lui, cela est essentiellement erroné. « Pour Félix Houphouët-Boigny , l’histoire de l’Afrique nous enseigne, son instrument de libération des peuples noirs , ce fut non pas le PDCI mais le RDA .Il a conçu le PDCI comme un outil de libération des ivoiriens , des peuples de la colonie de Côte d’Ivoire .Mais quelques jours après , il a compris que la Côte d’Ivoire ne pouvait pas être un oasis de liberté dans un océan d’esclavage. C’est ainsi que le RDA fut créé comme un parti panafricain, pour la libération des peuples noirs .Mais, enfin de parcours, l’incompréhension s’est installée et l’on a pensé que Félix Houphouët-Boigny était un anti-panafricaniste. Or, il avait une vision plus pragmatique, plus pratique liée à ce qu’il a appelé l’école de la vie. Qui fait qu’il s’opposait à la position théorique, idéologique et abstrait de Senghor. Pour les fédéralistes à la N’Kruman, l’Afrique devait constituer une unité, un seul État avec une seule citoyenneté. Pour Houphouët-Boigny, ce n’était pas cela. Pour lui, le fédéralisme qu’il prônait, était une fédération à diffusion par cercle concentré.
... suite de l'article sur L’intelligent d’Abidjan

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment