Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Ma lettre au ‘’patriarche’’ de Daoukro/ Par Igor Wawayou : Horizon bouché pour le PDCI-Daoukro en 2020 !

Publié le jeudi 31 octobre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Monsieur le Président du PDCI, pardon, du ‘’morceau’’ qui vous est laissé après cette grosse saignée que vous tentez vainement de dissimuler, je suis toujours à mon poste de ‘’paparazzi’’ veillant sur ce qu’on dit de vous dans le microcosme politique ivoirien pour vous le rapporter, in extenso, ‘’reconnaissance du ventre hier’’ oblige ! Voyez-vous M. le Président, la météo n’est pas clémente pour vous. Comme j’ai juré de vous dire la vérité, rien que la stricte vérité, je vous salue d’abord en vos différents rangs et qualités hier et aussi aujourd’hui. M. le Président, franchement votre image a pris un sérieux coup dans tout le pays.

Ce qui se dit de vous est parvenu aux oreilles du président Félix Houphouët-Boigny qui a encore ‘’parlé’’ à des ‘’prophètes’’ pendant les différents cultes célébrés ce dimanche dans les paroisses, temples, églises dans tout le pays. Même des ‘’bossonnistes’’ ont témoigné de leurs côtés qu’ils ont vu le père de la Nation ‘’couler des larmes’’ depuis le lieu où il se trouve de nos jours. Mes informateurs, M. le Président, n’ont pas dit le nom de cet endroit, sinon je vous l’aurai dit, en toute franchise. Mais j’ai plutôt retenu tous les sujets qui fâchent. Je vous en fais part ce matin selon l’ordre de livraison. M. le Président du PDCI-Daoukro, le ‘’vieux’’ n’est pas du tout content de vous. Savez-vous que la résidence du Préfet N’Zi Paul David que vous aurez fait détruire par vos ‘’loubards et autres ‘’gnambros’’ de votre camp a été construite pour ce haut cadre dont le géniteur était l’un de ses fidèles compagnons par Houphouët-Boigny himself ? C’est comme si vous ‘’avez détruit’’ l’œuvre de ses mains... Alors, il n’est pas du tout content de vous. Deuxième chose, c’est votre récent pèlerinage sur sa tombe le 19 Octobre 2019.

Vous y êtes allé sans votre ‘’cadet’’, le président Alassane Ouattara, et vous aviez le cœur rempli des ‘’mauvais sentiments’’ dont il parlait de son vivant. Pourtant, vous aviez pris l’habitude depuis le 21 Mai 2011 d’y aller tous les deux, la main dans la main. Ce retour ‘’sans gloire’’ sur la tombe du ‘’vieux’’ l’a beaucoup ‘’énervé’’, au point où il vous aurait classé comme celui qui ‘’divise’’ les Houphouétistes après sa mort. Savez-vous M. le Président, ce qu’il a demandé à votre cadet, le président Alassane Ouattara de faire le 7 décembre prochain, date anniversaire de son rappel à Dieu ? C’est d’aller avec le RHDP ‘’effacer vos traces’’ sur sa terre natale. J’ai ou tellement peur de cette révélation bouleversante que j’ai résolu de courir vous informer en premier, reconnaissance du ventre hier oblige. Voyez-vous mon bienfaiteur d’hier, il s’agit d’organiser ce 7 Décembre 2019, ‘’un giga-giga-meeting’’, c'est-à-dire deux fois la prestation du PDCI-Daoukro pour ‘’balayer’’ vos traces. Selon ce que j’ai écouté aux portes du RHDP, mon parti, je vous assure que je sais ce qui se passe à l’intérieur comme à l’extérieur de ma ‘’maison familiale’’. La grosse machine électorale du parti des ‘’vrais Houphouétistes’’ va vous faire une véritable démonstration de force avant sa victoire à la présidentielle d’Octobre 2020. Ce 7 décembre 2019, le RHDP a décidé de vous en mettre plein les yeux pour vous couper toute envie de vous positionner dans le starting-block, une préfiguration de votre imminente défaite. Voyez-vous M. le Président du PDCI-Daoukro, il y a également cette histoire aussi récente des ‘’infiltrés’’ du PDCI au RHDP, ceux qui sont allés manger à côté au restaurant RHDP et qui reviendront à la maison après avoir fini de manger’’.

Le Bélier de Yamoussoukro pense dans son for intérieur qu’il n’y a pas plusieurs manières de diviser ‘’ses enfants’’. Il vous aurait pris pour le ‘’plus grand diviseur de son pays après votre ‘’fils et protégé’’, l’ancien chef rebelle non repenti avec lequel vous venez de conclure un ‘’deal’’ dont il s’en targue aujourd’hui. M. le Président, ça fait trop ‘’d’accusations’’ contre mon bienfaiteur d’hier. J’en suis peiné. La liste des charges contre vous n’est pas exhaustive, mais je voudrais m’en arrêter là. Pour la suite, prenons encore rendez-vous pour demain matin. Je vous dirai encore d’autres choses après avoir assumé mes fonctions de paparazzi en écoutant bien entendu aux portes. Moi, je ne suis pas ‘’votre infiltré, ni votre espion au RHDP, hein ! Je suis votre ‘’Conseiller bénévole, autoproclamé’’, un Expert-Consultant en stratégies politiques et communication institutionnelle pour mon bienfaiteur d’hier, sans plus. Mais vous ne semblez pas écouter la vérité qui sort quelques fois de la bouche des enfants. Attention, vous êtes incontestablement en train de foncer tout droit dans le mur. Ecoutez-moi plutôt que mon ‘’witon wili’’, mon beau-frère Maurice Kakou Guikahué qui est étreint, dit-on, par une rancune tenace. Je ne sais vraiment pas pourquoi. Si je le lui demande , il va alerter tout le canton Paccolo à Gagnoa pour faire de moi un ‘’divorcé’’ d’avec sa ‘’nièce’’.

Gardez ce secret, M. le Président ! Que cela reste entre nous ! Shalom !
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment