Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Conférence ministérielle de la Francophonie à Monaco (France) : ‘’Tchomba’’ a encore séduit et convaincu officiels et décideurs

Publié le lundi 4 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


• Son appel pressant à réconcilier l’humanité et la planète.
• La Côte d’Ivoire et le président Alassane Ouattara à l’honneur.

Le 30 Octobre 2019, l’Ivoirien Amadou Soumahoro était sous les rampes de l’actualité à Monaco en France, à l’occasion de la 108ème réunion de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Première participation en tant que nouveau président depuis fin Juillet 2019 de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, ‘’Tchomba’’ a séduit et convaincu tous les officiels et décideurs par son discours d’anthologie et ses propositions.

La Côte d’Ivoire et le président Alassane Ouattara étaient encore à l’honneur le 30 Octobre 2019 à l’occasion de la Conférence ministérielle de la Francophonie. Comme il sait toujours le faire hors du pays et en pareilles circonstances, SEM Amadou Soumahoro avait là l’occasion de ‘’vendre’’ et de positionner son pays et son président, SEM Alassane Ouattara. Pari réussi avec maestria par ‘’Tchomba’’, cet homme de mission et de devoir du grand bâtisseur jamais égalé sous nos tropiques, l’actuel Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

• 1ère participation : unanimité autour de sa sagesse et sa vision politique clairvoyante.

Pour une première participation du président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire et sous aussi le costume de président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie, ‘’Tchomba’’ a délivré dans son discours fait le 30 Octobre 2019, un message fort de son mandant, le président Alassane Ouattara à cette haute tribune de la Francophonie. Du haut du pupitre, la voix de la Côte d’Ivoire et son président a encore retenti, par celle de ‘’Tchomba’’, vaillant ‘’héros’’ et Ambassadeur de son pays au sein de tous les pays ayant en commun l’usage de la langue française. Amadou Soumahoro sait voyager. Ici encore, il a de nouveau séduit et convaincu les officiels et les dirigeants de l’OIF et de l’APF sur ses grandes qualités de grand visionnaire et de cerveau politique comme son ‘’mentor, son formateur’’, Alassane Ouattara. Un grand honneur lui a été fait à cette Conférence ministérielle de la Francophonie en sa qualité de président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie pour son discours qui était très attendu. Amadou Soumahoro a salué cette confiance de tous avant d’appeler à œuvrer ensemble à relever ce défi majeur de notre temps qui est de réconcilier l’humanité et la planète. ‘’Nous sommes à une époque qualifiée de cruciale pour l’avenir de notre planète. Et c’est pourquoi, l’engagement politique est un levier décisif face aux grands défis environnementaux’’, a-t-il plaidé dès l’entame de son allocution.

• Son plaidoyer pour le développement durable et la lutte contre les dérèglements climatiques.

Face aux changements climatiques qui menacent notre écosystème, Amadou Soumahoro a tiré la sonnette d’alarme et fait un plaidoyer en ces termes :’’La Francophonie s’est investie dans les stratégies de développement durable depuis maintenant 35 ans. Forte de ses valeurs de dialogue et de solidarité, l’APF s’est engagée dans cette voie, avec sa Commission de la Coopération et du développement et le travail en commun, mené avec l’Institut de la Francophonie pour le Développement Durable (IFDD). Aujourd’hui, les dérèglements climatiques figurent en premier rang de nos priorités internationales. Ils sont considérés comme la menace la plus grave pour les écosystèmes mondiaux et le développement de l’humanité. Et la plupart des parlements s’en sont saisis. Plus d’un tiers de la superficie de la planète est touché par la désertification et/ou la dégradation des terres affectant près de 2 milliards de personnes parmi les populations les plus pauvres du monde’’.
C’est notre responsabilité commune, insistera-t-il, nous parlementaires francophones, de nous mobiliser pour nous assurer que le bien-être des populations que nous représentons demeure une priorité politique. Réconcilier l’humanité et la planète, nous engage résolument à imaginer et mettre en œuvre des solutions idoines qui épousent les aspirations de nos populations. L’APF, poursuivra-t-il, a d’ailleurs fait du développement durable un des principaux axes stratégiques pour 2019-2020. Un cri du cœur reçu dans le monde entier sans distorsion aucune, depuis la conférence ministérielle de l’OIF à Monaco.



• ‘’Les solutions ADO’’ de ‘’Tchomba’’ et les perspectives d’avenir.

SEM Amadou Soumahoro n’a pas fait que tirer la sonnette d’alarmes, il avait aussi dans ses bagages, ‘’des solutions ADO’’ pour lutter contre ces dérèglements climatiques. Grand visionnaire, stratège politique, il n’est pas allé à Monaco les mains vides. Il avait déjà tout prévu avant son départ d’Abidjan.
Pour ‘’contribuer à la mise en œuvre des Objectifs de développement durable (ODD) définis dans le programme 2030 ; élaborer et suivre un plan de développement durable institutionnel, proposé comme modèle à nos parlements ; mettre le développement durable au cœur des travaux de nos instances ; faire de la jeunesse un vecteur de ce développement durable’’. ‘’Tchomba’’ a ajouté que faire émerger des activités favorisant l’économie verte, mais aussi l’économie bleue, contribue à créer de nombreux emplois, notamment pour les jeunes. Pour cela, nous devons, en coordination avec tous les gouvernements ; instaurer un front parlementaire francophone à la fois mondial et transpartisan qui associe tous les acteurs, la société civile et les peuples, a-t-il proposé. Pour jouer pleinement notre rôle de plaidoyer à l’égard des Etats comme de la communauté internationale et des opinions publiques ; pour développer des instruments juridiques et institutionnels adéquats et respectueux des droits de l’homme ; et pour faire connaître et déployer les bonnes pratiques par le dialogue et la coopération. Comme le disait Antoine de Saint Exupéry : ‘’Nous n’héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l’empruntons à nos enfants’’, a rappelé ‘’Tchomba’’ à l’OIF et à l’APF, sous un tonnerre d’applaudissements.

• Ouattara en parfaite symbiose avec l’APF et l’OIF.

Certes, le président Alassane Ouattara n’était pas à Monaco à cette conférence ministérielle de l’OIF, mais ‘’Tchomba’’, ‘’le disciple’’ le plus fidèle et loyal, a délivré son message ainsi libellé. ‘’Et c’est à juste titre que son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, président de la République de Côte d’Ivoire, lors de la 72ème Assemblée générale de l’ONU a dit et je cite :’’Le réchauffement climatique constitue une réelle préoccupation. Aucun pays n’est à l’abri des effets dévastateurs de phénomènes climatiques qui mettent à mal les populations et l’économie de nos pays. Nous devons donc agir vite et avec responsabilité, si nous voulons préserver notre cadre de vie et notre planète’’. Message du Chef de l’Exécutif ivoirien reçu aussi 5/5 avec des applaudissements bien nourris, le président Alassane Ouattara étant ici en parfaite intelligence avec l’APF et l’OIF.

• Le mot de fin de ‘’Tchomba’’.

L’Ivoirien Amadou Soumahoro qui était tout feu tout flamme, a achevé son discours qui fera date dans l’histoire de l’OIF et de l’APF par des mots d’exhortation et d’espérance, en partageant avec les illustres personnalités présentes, sa conviction que les acteurs de la Francophonie, avec leur tradition humaniste et leurs valeurs, sont les mieux à même de provoquer ce sursaut et de le conduire. Puis de conclure : ‘’S’il y a urgence, il n’y a pas de fatalité. Des solutions existent. Elles passent par l’adaptation de nos modèles économiques aux exigences du développement durable et par l’accélération de la transition énergétique. Ces défis qui doivent constituer une priorité pour chacun de nos gouvernements et chacune de nos institutions, appellent un sursaut à l’échelle internationale’’, dixit SEM Amadou Soumahoro du haut de la tribune de l’OIF à Monaco (France), le 30 Octobre 2019. Sacré ‘’Tchomba’’, un bon Directeur des ‘’ventes’’ de la Côte d’Ivoire et de son président à l’extérieur !

Igor Wawayou.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment