Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Ma lettre au ‘’patriarche’’ de Daoukro : Passez le témoin à la jeunesse du PDCI

Publié le mercredi 6 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Monsieur le Président du PDCI-RDA, pardon M. le Président de ce qui reste encore du parti doyen et mon cher bienfaiteur d’hier, qu’est-ce que j’entends ces jours-ci de la bouche d’un de vos ‘’suiveurs’’ ? A la manchette d’un journal de la place, un certain Dodo Gouali s’est ‘’auto-proclamé votre porte-parole et micro baladeur’’ pour annoncer à la face de la Nation qu’il se retire de la course à la présidentielle 2020 au profit de votre candidature. Or donc, c’est parce que vous vouliez revenir aux affaires, même sous le manteau du ‘’patriarche’’, à 85 ans bien sonnés, que vous aviez piqué une grosse colère depuis Paris quand vous aviez ouï-dire qu’il y avait un projet de modification de la Constitution ivoirienne ? Je me rappelle que vous aviez tremblé de peur et tiré à hue et à dia sur le régime d’Abidjan. Cette grosse colère et peur-panique s’expliquent aujourd’hui avec cette sortie de ce cadre de votre parti.

Mes condisciples de l’Ecole supérieure de Journalisme de Lille en France qui exercent dans les médias français m’aveint mis la puce à l’oreille au cours de mes vacances annuelles en Août 2019 à Clermont-Ferrand, chez moi au Centre de la France. J‘ai pensé à une blague parce qu’ils aiment me taquiner quand je reviens ‘’sur mes traces’’ dans ce pays. Jusqu’au jour où cet homme vous a présenté ici comme le candidat unique du PDCI-RDA. Monsieur le Président du PDCI-RDA, faites illico-presto un démenti cinglant pour désavouer ce ‘’suiveur’’ qui se mêle de ce qui ne le regarde pas. L’avez-vous ‘’pistonné’’ pour ce ballon d’essai ? Si vous êtes vraiment candidat en Octobre 2020, tous les jeunes de votre famille politique réaliseront que vous refusez de passer le témoin à la génération montante et ils iront en masse au RHDP où le président Alassane Ouattara sait faire la promotion de la jeunesse de son parti. Kobénan Kouassi Adjoumani, Emile Ebrottié, Kouadio Konan Bertin et tous les autres ont eu raison très tôt de tourner le dos à un ‘’patriarche’’ bien ‘’conservateur et fermé’’ à toute promotion de sa jeunesse. M. le président, avec cette information, attendez-vous ces jours-ci à d’autres départs massifs.

Comment pouvez-vous ‘’ruiner’’ la destinée glorieuse de mon ‘’cadet’’, le ministre Eugène Jean-Louis Billon que vous venez de ‘’rouler dans la farine avec cette déclaration de votre candidature par un cadre militant bien ‘’zélé’’ qui n’aurait pas compris ce que c’est être un ‘’ventre profond’’ chez nous les Baoulé ? M. le Président, pourquoi voulez-vous courir derrière une grosse humiliation en Octobre 2020 ? Qui vous a dit que vous allez remporter ces joutes électorales face au candidat naturel du RHDP ? Mais sur qui ou sur quoi comptez-vous ? Avez-vous un plan B ? Je ne supporterai pas cette grosse honte qui se profile à l’horizon pour mon bienfaiteur d’hier. Retirez votre candidature pour éviter demain à ‘’maman Henriette’’ un terrible choc et la honte. Pourquoi ne voulez-vous pas taire votre égo ? Si c’est pour tirer vengeance des auteurs du coup d’état du 24 décembre 1999 ou de ceux qui sont allés manger au restaurant RHDP, les Ivoiriens ne vous éliront pas. Pourquoi n’écoutez-vous pas les conseils ? Savez-vous que la vérité sort quelques fois de la bouche des enfants ?
Renoncez à cette ‘’erreur’’ que vous risquez de commettre au soir de votre vie. Méditez-là-dessus. Que ‘’Gnamien Kpli’’ vous interpelle et trouble vos nuits pour que vous ne commettiez pas ce geste irréparable : votre candidature en 2020 que la convention de votre parti programmée pour bientôt va entériner.

Shalom ! Et à demain.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment