Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Présidentielle /Invité au Journal de TV5MONDE, Affi N’Guessan : ’’ Si Gbagbo sort nous l’accompagnerons (...) sinon, je serai candidat ’’

Publié le mercredi 6 novembre 2019  |  Abidjan.net
Présidentielle
© Autre presse par DR
Présidentielle /Invité au Journal de TV5MONDE, Affi N’Guessan
A moins d’un an de la présidentielle, Pascal Afficher N’Guessan, ancien premier ministre ivoirien et président du FPI (actuellement divisé) était l’invité lundi soir de TV5MONDE, pour se prononcer sur l’actualité politique du moment, notamment ses relations avec le président Laurent Gbagbo, détenu à la Haye.


A moins d’un an de la présidentielle, Pascal Afficher N’Guessan, ancien premier ministre ivoirien et président du FPI (actuellement divisé) était l’invité lundi soir de TV5MONDE, pour se prononcer sur l’actualité politique du moment, notamment ses relations avec le président Laurent Gbagbo, détenu à la Haye.

Selon Affi N’Guessan, il est inévitable qu’il existe une relation entre lui et Gbagbo; dans la mesure où les deux personnages sont "engagés dans la vie politique nationale" et que l’ex Président de la République , "concerné par tout ce qui se passe en Côte d’Ivoire, a son opinion là-dessus, qu’il fera connaitre au moment venu".
Il a affirmé également que "nombre de personnes autour du président Gbagbo s’opposent à leur rencontre pour servir leurs intérêts politiques qui consisteraient à voir le FPI divisé, le FPI sans un chef, comme un bétail électoral très convoité à l’heure actuelle par rapport à la recomposition du paysage politique".
Face aux supputations relatives à la récupération du FPI par Laurent Gbagbo, Affi N’Guessan a souhaité s’en tenir au fait que rien n’a filtré directement de ce dernier. "Il a les moyens et la possibilité de l’exprimer et de m’appeler pour me faire connaître cette intention. Ce n’est pas le cas jusqu’à présent. Donc je considère que le président Gbagbo n’est pas intéressé par le présidence du FPI", fait-il savoir.
Il justifie cela par le fait que depuis plusieurs années, Gbagbo est à un autre stade. Pour preuve, même pour l’élection présidentielle de 2010, c’est avec le rassemblement de toute la gauche à travers La majorité présidentielle (LMP) qui a fait suite au CNRD (Conseil national de la résistance pour la démocratie) qu’il a été candidat à l’élection présidentielle. " Cela veut dire que le FPI est devenu trop petit pour le président Gbagbo et je ne crois pas à ceux qui disent que Laurent Gbagbo veut redevenir le président du FPI ", a soutenu Affi N’Guessan.
Selon lui, ce que Gbagbo attend c’est de sortir des geôles de la CPI pour se mettre à la disposition de son pays "qui est divisé et qui a besoin de réconciliation nationale".
En outre, Affi confirme que Laurent Gbagbo est incontournable dans le processus de réconciliation nationale en Côte d’Ivoire. ’’ Et si d’aventure, il pense qu’il a un certain nombre de contributions à apporter au pays en tant que candidat pour pouvoir prolonger le processus de réconciliation nationale, nous qui sommes ses partisans nous ne pourrons que l’accompagner dans cette voie ’’, confie-t-il.

Pour lui, si Gbagbo revenait pour être candidat à la prochaine présidentielle, il serait prêt à l’accompagner mais dans le cas contraire, lui même sera candidat. " Nous souhaitons la libération du président Gbagbo et s’il est libéré et s’il exprime la volonté d’être candidat nous serons tous autour de lui pour l’accompagner dans cette aventure. Sinon je serai candidat à la candidature pour représenter le parti aux élections présidentielles de 2020 ", a-t-il confirmé.
Quant au soutien de la frange du FPI conduite par Assoa Adou, après le décès d’Aboudrahamane Sangaré, selon lui, il faut recourir à la démocratie et que de façon démocratique il faut que le parti aille à un congrès pour désigner le candidat, afin que le meilleur des deux franges soit choisi pour les représenter.

Aux dires d’Affi N’Guessan, ’’ c’est pour les mêmes raisons qui ont justifié leur initiative de le déporter à la CPI’’, c’est à dire qu’il mobilise les ivoiriens, qu’il accompagne le processus d’alternance politique qui est attendu par toute la Côte d’Ivoire. " Je crois que c’est pour ces raisons que malgré l’acquittement par la CPI les autorités ivoiriennes se livrent à ce jeu qui ne les honore pas parce qu’en définitive le président a été acquitté et c’est ce que l’histoire va retenir. Cela paraît pour Affi N’Guessan, puéril et même dégradant, que les autorités ivoiriennes invoquent des condamnations à 20 ans de prison et adressent des courriers à la CPI pour demander le maintien en détention du président Gbagbo. " Ça ne participe pas de la réconciliation nationale et ça ne grandit pas les autorités ivoiriennes. Je crois qu’il y a une opportunité qui nous est offerte par la CPI à travers cette décision d’acquittement", déplore-t-il. Selon l’ex premier ministre, ce que les ivoiriens attendent du Chef de l’État, c’est qu’il soit grand en créant les conditions de retour du président Laurent Gbagbo.

Les récentes excuses publiques de Pascal Affi N’Guessan ont également été évoquées lors de l’entretien en rapport aux propos qu’il a tenus après le rendez-vous manqué avec Laurent Gbagbo à Bruxelles, en mars 2019. Il dit avoir été meurtri par cette situation et de retour en Côte d’Ivoire, il a organisé une conférence de presse au cours de laquelle il a également vexé un certain nombre de militants par ses propos. Il est donc normal face au mécontentement que cela a suscité qu’il fasse amende honorable en reconnaissant son tort et en présentant des excuses. Ses excuses, il dit vouloir les présenter à Gbagbo Laurent si d’aventure celui-ci estime avoir été vexé.


JOB



Côte dIvoire : quelles ambitions pour Pascal Affi N`Guessan ?
Publié le: 4/11/2019  |  TV5

Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment