Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Développement économique: Amadou Gon Coulibaly, une parfaite maîtrise des grands dossiers économiques

Publié le vendredi 8 novembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


• Les ‘’traces’’ de Soro Guillaume à la Primature effacées et oubliées.

Le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, était face à la presse nationale et internationale le jeudi 21 mars 2019 pour ‘’croquer’’ l’actualité sociopolitique avec les hommes des médias. Un exercice devenu familier pour le chef du gouvernement qui a réussi avec brio ce deuxième grand oral devant les journalistes. Faisant royalement oublier Soro Guillaume qui avait brillé par sa méconnaissance des fondamentaux économiques.

Sérénité, calme olympien, fluidité du verbe pour amener la compréhension des ‘’néophytes’’ du monde de l’économie à comprendre ce qu’est une croissance inclusive. En tout cas, Amadou Gon Coulibaly était à l’aise, chiffres à l’appui et surtout annonçant mécaniquement les chiffres, à chaque thème abordé. ‘’Le disciple’’ le plus fidèle du président Alassane Ouattara a démontré devant la nation qu’il est allé à la bonne école, en côtoyant l’actuel chef de l’Etat et en apprenant à ses côtés. Pour ce deuxième grand oral, le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly a séduit et convaincu les participants à cette conférence de presse. Le pays est bien dirigé, est au travail et tous les clignotants qui étaient au rouge à la sortie de la crise postélectorale de mars-avril 2011 sont tous passés de manière rapide au vert. Morceaux choisis !
La preuve par quatre

La Côte d’Ivoire a enregistré de 2012 à 2018, un taux de croissance économique annuel de 8,6%, contre 0,8% de 2000 à 2010. Un bond prodigieux dû au ‘’génie politique’’ du président Alassane Ouattara. Cette dynamique impulsée par les investissements et des reformes énergiques, a permis d’améliorer significativement tous les indicateurs socio-économiques en un temps record. Cela s’appelle : ‘’La magie Ouattara !’’ Avec une telle grande vision politique, le PIB par habitant a pris l’ascenseur et a augmenté de 33% de 2011 à 2017, passant effectivement de 560.300 FCFA à 745.200 FCFA. Du jamais vu sous nos cieux, depuis la proclamation de l’indépendance de la Côte d’Ivoire.

Le niveau des dépenses pro-pauvres est passé d’une façon expérimentale de 885,2 milliards en 2010 à 2290,8 milliards de nos francs

Cette augmentation vise un but précis : bouter hors de la Côte d’Ivoire, la paire : pauvreté-misère des populations. Rappelons à cette opposition gagnée par une cécité ou myopie intellectuelle, que le taux de pauvreté est passé de 10% en 1984, à 38,8% en 1998 et à 46,6%, pour s’établir à la fin du règne des ex-Refondateurs en 2011 à 51%, les chiffres de 2018 étant encore au stade des compilations statistiques. Pour éradiquer la pauvreté, Alassane Ouattara a usé de ‘’génie politique’’, de vision clairvoyante, voulant tout simplement le ‘’bonheur partagé’’, le bien-être et le bien-vivre pour ses concitoyens. Pour cela, le président Alassane Ouattara a mis un accent particulier sur la restauration de la paix et de la sécurité, le renforcement de la cohésion sociale, l’urgence de la réconciliation nationale et de la relance de l’économie. Pari réussi pour le ‘’grand élu’’ des Ivoiriens en 2010, face à Laurent Koudou Gbagbo. Pour atteindre un tel résultat en un temps record, Ouattara a pensé et mis en place le plan National de Développement (PND) de 2012 à 2015, avec pour objectifs primordiaux, doter la Côte d’Ivoire d’infrastructures de base dans les secteurs de transport, de l’énergie, de l’approvisionnement en eau potable, de la santé, de l’éducation, etc., la liste n’étant pas exhaustive. Le gouvernement a donc doté ce PND d’un montant de 11.000 milliards FCFA pour un social hardi à forte dimension.

Que dire du monde agricole ?

Gon 1er a dévoilé aussi tous les chiffres. Les revenus du monde agricole sont passés de 3368 milliards FCFA en 2012 à 5653 milliards FCFA en 2015, soit une hausse de 68%. Ouattara ne veut pas qu’on parle de parias dans son pays. Après le monde agricole, le premier magistrat de la Côte d’Ivoire a procédé à la hausse du SMIG qui est passé de 36.000 FCFA à 60.000 FCFA en 2014 et le déblocage du salaire indiciaire des fonctionnaires et agents de l’Etat en 2015, en vue de renforcer le pouvoir d’achat de nos populations. Ces bons gestes du numéro 1 ivoirien ne s’arrêtent pas là seulement. Loin s’en faut ! Le second PND en cours d’exécution renferme une ligne budgétaire de 30.000 milliards FCFA en vue de consolider la dynamique de la croissance enclenchée depuis 2011, tout en garantissant également un cadre macro-économique de qualité, une forte attractivité des investisseurs tant nationaux qu’internationaux aussi. Gon Coulibaly a rassuré ses hôtes en ces termes. ‘’Ces performances économiques sont enviées par de nombreux pays. Le gouvernement est au travail. La Côte d’Ivoire avance. Vous pouvez compter sur nous’’. Ouattara qui tient au bien-être de ses concitoyens, a donné récemment, précisément le 31 décembre 2018, des instructions fermes pour que les conditions de vie des populations soient améliorées et plus encore, impactées par les efforts de l’action gouvernementale. Le programme Social du gouvernement adopté en conseil des ministres des premiers jours de janvier 2019, s’attaque aux problématiques sociales avec beaucoup d’ampleur et de pragmatisme, afin de garantir des résultats meilleurs immédiats et surtout durables, a précisé le P.M.

Santé et école

Le gouvernement veut offrir aux populations, des services de santé de proximité et en améliorant la protection sociale, en renforçant les conditions d’accès et de maintien à l’école des enfants de 6 à 16 ans, notamment les jeunes filles. En améliorant les conditions d’étude et de vie des étudiants. En favorisant l’accès aux logements, à l’eau potable, è l’énergie, au transport et aux biens de grande consommation. En permettant aux femmes et aux jeunes de notre pays d’avoir accès à des revenus, ainsi qu’à un emploi décent et stable. Ouattara veut par le PSG, créer des meilleures conditions de vie des populations en milieu rural et garantir la sécurité alimentaire. Au niveau de la santé et de la protection sociale, le Programme Social de Gouvernement (PSG) prévoit le renforcement de la gratuité ciblée, le renforcement du programme de vaccination, l’opérationnalisation de la généralisation progressive de la Couverture Maladie Universelle, de sorte à augmenter le nombre des bénéficiaires du Projet des Filets Sociaux. Le gouvernement se propose aussi de renforcer l’exécution du programme de réhabilitation des centres de santé afin de rendre opérationnelle 725 centres de santé au démarrage de la C.M.U.

L’accès au logement

Le gouvernement, a annoncé Gon 1er, a achevé en septembre 2019 les travaux de constructions de voiries, de raccordement aux réseaux d’électricité et d’approvisionnement en eau potable, afin d’accélérer la mise à disposition des logements sociaux déjà construits aux différents acquéreurs. Il veille aussi à l’application des dispositions de la loi sur le bail à usage d’habitation.

Préserver la patrie des divergences politiques

Abordant ce volet, Amadou Gon Coulibaly a fait un plaidoyer et lancé un appel pressant. ‘’La Côte d’Ivoire aborde un virage important de son développement économique et social. C’est ensemble que nous pourrons maintenir, voire renforcer la dynamique créée depuis 2012. Au-delà des divergences politiques, il n’y a qu’une seule Côte d’Ivoire, notre patrie commune qui reste indivisible’’. Les enjeux politiques, poursuivra-t-il, ne doivent pas être un obstacle à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale. La recomposition du paysage politique en cours, ne doit pas inquiéter. C’est tout le sens du RHDP dont le congrès constitutif s’est tenu les 25 et 26 janvier avec un succès sans précédent. Le RHDP répond au besoin de consolider la paix, la stabilité et la cohésion nationale, dans la diversité, mais avec une convergence vers l’idéal de paix et de prospérité prôné par le père-fondateur de la Côte d’Ivoire moderne, le président Félix Houphouët-Boigny, a ajouté Gon 1er.

Igor Wawayou
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment