Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Visite de courtoisie et d’échanges / Denis Kah Zion (président du groupe de presse "Le Réveil") : « Depuis deux ans, le gouvernement refuse de subventionner les entreprises de presse toutes malheureusement sinistrées aujourd’hui »

Publié le vendredi 8 novembre 2019  |  Le Nouveau Réveil
Ambassade
© Le Nouveau Réveil par PATRICIA ZIAHE
Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Marion Wohlers et le chargé de l’Information, Teko Folli dans les locaux du groupe de presse Le Réveil
Mercredi 06 Novembre 2019. Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Marion Wohlers et le chargé de l’Information, Teko Folli dans les locaux du groupe de presse Le Réveil pour une visite de courtoisie et d`échanges avec les journalistes


L’attachée de presse de l’Ambassade des Etats-Unis en Côte d’Ivoire, Marion Wohlers et le chargé de l’Information, Teko Folli, étaient hier mercredi dans les locaux du groupe de presse "Le Réveil". C’était dans le cadre d’une visite de courtoisie et d’échanges avec les journalistes.

« Je vous remercie pour l’accueil. Je suis vraiment ravie d’être ici aujourd’hui pour échanger avec vous et vous rassurer de notre soutien dans le travail que vous faites », a dit l’attachée de presse à son arrivée dans les locaux du siège du groupe "Le Réveil". Au nom du Président Fondateur et de l’ensemble du personnel, le Directeur Général, Eddy Péhé, a souhaité la bienvenue aux hôtes du jour « Nous sommes très heureux de vous recevoir dans nos locaux. Merci pour ce déplacement qui, à n’en point douter, est une marque de considération pour nous », a-t-il dit avant de procéder à la présentation du personnel et du groupe de presse. Après le bref exposé du Directeur Général, le Président Fondateur Dénis Kah Zion, prenant la parole, s’est dit heureux de la démarche de l’attachée de presse des Etats-Unis. « Je voudrais vraiment saluer cette démarche de l’Ambassade des Etats-Unis et vous dire à la suite du Directeur Général que la presse ivoirienne est sinistrée et nous sommes parmi les sinistrés. Donc nous disons de manière globale, qu’il faut que les diplomates s’engagent auprès de la presse pour que la voix des sans voix puisse porter », a-t-il dit d’emblée avant de faire des recommandations pour l’amélioration des conditions de travail des journalistes à travers un soutien aux entreprises de presse. « Nous souhaitons que l’Ambassade des Etats-Unis et même toutes les chancelleries œuvrent auprès du gouvernement ivoirien pour que la presse soit soutenue et assistée, vu le rôle du service universel qu’elle joue et des taxes sur la publicité qui lui sont prélevées au quotidien ». «Imaginez un seul instant un pays dit démocratique sans presse comme semble le vouloir nos dirigeants qui depuis deux ans refusent de doter nos entreprises de subventions »

Le second volet de lla plaidoirie du président Kah Zion d avait trait à la sécurité des journalistes qui sont sujets aux menaces surtout pendant les élections. « Les menaces planent à tout moment. Certains journalistes sont pourchassés, tués et sont même obligés de vivre en exil alors qu’en réalité, chacun fait son travail. Nous souhaitons vivement que vous interveniez à votre manière, diplomatiquement auprès des autorités compétentes afin que la question de sécurisation des journalistes et des sièges des journaux soit bien gerée » a ajouté le patron de "Le Nouveau Réveil" avant d’aborder la question de la formation des journalistes. « Un journaliste, fût-il le meilleur, a toujours besoin d’un renforcement des capacités et cela, je voudrais vous en remercier car le Centre culturel américain fait beaucoup pour mettre à la disposition des journalistes ivoiriens les outils nécessaires à travers les fascicules, les formations, les séminaires, les ateliers. Mais nous souhaitons que cela se multiplie davantage. On ne cesse jamais d’apprendre. Si vous cessez d’apprendre au niveau du journalisme, vous perdez toutes les bonnes notions et le travail ne peut être apprécié comme il se devrait », a conclu Dénis Kah Zion qui a réitéré ses félicitations à l’Ambassade des Etats-Unis pour ses efforts à l’endroit des journalistes ivoiriens. C’est par un cocktail que la visite qui a duré 1h30’ dans les locaux du groupe de presse a pris fin.

FREDERICK KONATE O.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir

Dans le dossier

Presse 2019
Titrologie



Le Nouveau Réveil N° 5312 du 8/11/2019

Abonnez vous aux journaux  -  Voir la Titrologie
Sondage
Ambassade
© Le Nouveau Réveil par PATRICIA ZIAHE

Ambassade
© Le Nouveau Réveil par PATRICIA ZIAHE


Comment

Nous suivre

Nos réseaux sociaux



Comment