Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Les travaux de l’embouchure de Bassam sont le prolongement du PABC (Ministre)

Publié le lundi 11 novembre 2019  |  AIP
Lancement
© Abidjan.net par PR
Lancement officiel des travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam
Grand-Bassam le lundi 11 novembre 2019. Le Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan et le premier ministre Amadou Gon Coulibaly ont procédé ce lundi au lancement officiel des travaux d’ouverture de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam.


Abidjan - Les travaux d’ouverture de l’embouchure du Fleuve Comoé sont programmés dans le cadre du Projet de Sauvegarde et de Valorisation de la Baie de Cocody et de la Lagune Ebrié (PABC), d’un montant global de 282 milliards de FCFA, a expliqué lundi à Grand-Bassam, le ministre de l’Environnement et du Développement durable, Joseph Séka Séka.

En présence du Vice-président de la République, Daniel Kablan Duncan et du Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, Pr Séka a rappelé que dans le cadre de la lutte contre l’érosion côtière et l’amélioration du cadre de vie des populations son département a été autorisé à entreprendre des études en vue d’une ouverture pérenne de l’embouchure du fleuve Comoé à Grand-Bassam.

Ces études ont abouti à la proposition de trois options d’aménagement de cette embouchure dont celle retenue par les scientifiques nationaux est l’ouverture avec la construction de deux épis de protection, respectivement de 140 et 210 mètres de longueur pour constituer le futur exutoire, a-t-il expliqué.

Pour le PDG de Marchicamed, Said Zarrou, le lancement des travaux de cette embouchure vient conclure une phase importante du PABC. « Nous aurons ainsi lancé tous les ouvrages des travaux en attendant la prochaine étape pour la viabilisation du site (…) », a-t-il assuré.

Le PABC est une initiative conjointe du gouvernement ivoirien et du Royaume du Maroc visant à répondre aux besoins prioritaires de reconstruction des infrastructures du pays. Il a été initié en 2014 dans le cadre de la mise en œuvre des activités de développement et d’émergence de la Côte d’Ivoire et financé par l’Etat de Côte d’Ivoire avec l’appui des bailleurs de fonds arabes (BID, BADEA, OFID, Fonds Koweitien).

gak/ask
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment