Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Le Canada soutient l’autonomisation des femmes du Tonkpi et la lutte contre les VBG

Publié le mercredi 20 novembre 2019  |  AIP


Man– L’ambassadeur du Canada en Côte d’Ivoire, Julie Shouldice a pris part mardi à une rencontre avec les femmes du Tonkpi, au Centre communautaire d’accueil et de réhabilitation pour les femmes et filles (CECAREF) de Logoualé, en vue de s’informer sur les projets coordonnés par l’Ong (Génération femmes du 3ème millénaire (GFM3) et financés par son pays, pour l’autonomisation des femmes et la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG).

"Le bien-être de la jeune fille et l’autonomisation des filles sont très importants pour le Canada. Le projet qui parle des violences basées sur le genre est un sujet très important pour la réalisation de la fille, de la femme en Côte d’Ivoire, et nous sommes très fière d’appuyer les Ong qui travaillent dans ce domaine", a déclaré Mme Shouldice.

Elle a également saisi l’occasion pour participer au don de matériel et autres à l’Ong GFM3, tout en les félicitant d’avoir choisi de réaliser le projet dénommé " Réduire les cas de violences basées sur le genre par le renforcement du pouvoir des femmes et des jeunes filles en milieu rural dans l’Ouest de la Côte d’Ivoire, à travers la sensibilisation et un appui à leur autonomisation".

"Il est important et urgent d’agir de façon inclusive. Ne laissez personne en marge de ce combat. Ce combat, vous ne pouvez pas le gagner seule.Il faut impliquer les garçons et les hommes car ils font partie du problème et des solutions", a encouragé la diplomate canadienne.

Grâce à ce projet soutenu par le Fonds canadien d’initiative locales (FCIL), dix groupements producteurs de vivriers amis du CECAREF de la région du Tonkpi ont pris part à différentes sessions de renforcement de capacités en matière de développement d’activités génératrices de revenus.

Des relais communautaires de 10 villages de Logoualé ont bénéficié de renforcement de capacités en matière de VBG afin de leur donner des armes pour la sensibilisation dans leurs différents villages, selon la fondatrice et présidente du conseil administratif de GFM3, Véhi Honorine.

amak/ask
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment