Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Semaine de l’inclusion financière : La BCEAO sensibilise les étudiants ivoiriens à l’éducation financière et à la protection des consommateurs

Publié le samedi 23 novembre 2019  |  Abidjan.net
Le
© Abidjan.net par JOB
Le Directeur national de la BCEAO, Chalouho Coulibaly, avec des étudiants invités à semaine de l`inclusion financière


La quatrième journée de la semaine de l’inclusion financière a été consacrée à une session nationale de sensibilisation sur l’éducation financière et la protection des consommateurs.

A cette occasion, les étudiants des universités et grandes écoles ivoiriennes ont été conviés par la direction nationale de la BCEAO (Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest), ce vendredi 22 novembre à la CRAAE UEMOA (Abidjan), à participer aux panels de cette journée.

Le motif de cette invitation a été de doter les étudiants d’une panoplie d’instruments en vue de faire d’eux des vecteurs de diffusion des programmes d’éducation financière, mais également pour la Banque centrale d’oeuvrer à la protection des usagers des services financiers.

A l’ouverture de cette session, le Directeur national de la BCEAO, Chalouho Coulibaly, a fait savoir que l’atteinte des objectifs de la stratégie régionale d’inclusion financière passe nécessairement par l’amélioration de la capacité des personnes ciblées (populations rurales, femmes, jeunes, PME et PMI), à utiliser efficacement les services qui leur sont proposés par le renforcement de leurs connaissances en matière financière.

Ce pourquoi, l’éducation financière, selon lui, permet aux populations en particulier les plus vulnérables d’être mieux outillées pour adhérer aux services financiers et les mécanismes modernes de protection des consommateurs des services financiers qui doivent être mis en place, divulgués et appliqués. « Ces mécanismes sont indispensables pour assurer une relation transparente et équitable entre les utilisateurs et fournisseurs de services financiers et pour renforcer la crédibilité et l’attractivité du secteur », a indiqué le directeur national de la Banque Centrale.

Dans cet ordre d’idées, le Conseiller technique du Ministère de l’Economie et des finances, Fanny Siaka, a relevé que l’impact de l’éducation financière sur une population se perçoit à travers un changement de comportement vis-à-vis des produits et services financiers notamment par leur meilleure utilisation et une aptitude à mieux gérer ces ressources.

Il a ajouté qu’avec une meilleure culture financière, les populations seront moins victimes des arnaques qui se développent avec l’émergence de la finance numérique.

Notons que les temps de cette journée ont été deux panels ayant pour thèmes : « promotion de la culture financière pour une protection accrue des consommateurs en Côte d’Ivoire » et « éducation financière des populations ivoiriennes : état des lieux et perspectives ».

La qualité de ces thématiques était à l’image des panélistes, experts des Fintech et surtout des modératrices dont la Sénatrice Mariame DAO-Gabala, Sénatrice et représentante régionale du CGAP (Groupe Consultatif d’Assistance aux Pauvres), Corinne Riquet Bamba.

En adoptant le 24 juin 2016, le document cadre politique et stratégique régionale d’inclusion financière, les Etats membres de l’UEMOA se sont dotés d’un plan d’action en vue d’atteindre l’objectif de l’accès permanent de 75% de la population adulte à une gamme diversifiée de produits et services adaptés à des coûts abordables et utiliser de manière effective, efficace et efficiente.

JOB
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment