Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

La production cacaoyère du Sud-Comoé en hausse

Publié le samedi 23 novembre 2019  |  AIP
Lancement
© AIP par DR
Lancement officiel de la campagne 2019-2020 à Aboisso


Aboisso - Le cumul de cacao commercialisé par les opérateurs de la région du Sud-Comoé a connu une hausse de 16,23% au cours de la campagne écoulée, passant de 31.712 tonnes en 2017-2018 à 37.858 tonnes en 2018-2019 a informé le délégué régional (DR) du Conseil du café-cacao, Coulibaly Z. Clément, vendredi, lors du lancement officiel de la campagne 2019-2020 à Aboisso.

Selon M. Coulibaly, le département d’Aboisso a produit au cours de la campagne 2018-2019, un total de 36,618. 795 T, celui de Grand-Bassam, 43,988 T et celui de Tiapoum, 1,195.256.

Quelque 65 sociétés coopératives ont été codifiées contre 74 durant la campagne 2017-2018, soit une réduction de 13%. Les actions menées par le Conseil du café-cacao pourraient expliquer cette hausse.

Ainsi, en terme d’appui aux producteurs, le Conseil a procédé à la distribution gratuite de 50000 ha d’insecticides et 25000 ha de fongicides pour servir environ 23 500 producteurs.Au final, ce sont 33 104 ha d’insecticides et 16 552 ha de fongicides qui ont été distribués à environ 16 398 producteurs, soit un taux de réalisation de 69%.

Au chapitre de la sacherie, environ 167 300 sacs jutes ont été distribués à 65 coopératives pour permettre la collecte du cacao et du café au bord champ.

Quant aux projets agricoles, la campagne 2018-2019 a été marquée par l’intensification de l’arrachage des parcelles infectées par la maladie du "Swollen Shoot" pour laquelle il n’existe malheureusement aucun traitement.

Le dispositif mis en place par le Conseil du café-cacao en partenariat avec l’ANADER a permis d’arracher 637 ha de plantations infectées dont 600 ha pour la zone ANADER d’Aboisso.

En outre, 276 producteurs dont les parcelles ont été arrachées ont reçu la somme de 31 826 500 FCFA, a informé le DR.

La qualité du cacao commercialisé a quant à elle connu une baisse. M. Coulibaly a indiqué que pour un objectif de taux de sous grade établit à 5% maximum, la délégation régionale d’Aboisso a réalisé un taux de 10,56%. Quant au grade 1, Aboisso a réalisé un taux de 6,61% pour un objectif établit à 12% minimum.

Le délégué régional du Conseil du café-cacao a expliqué cette baisse de qualité en partie par les conditions climatiques très défavorables dans le Sud-Comoé, marquées par une météorologie inhabituelle.

Il a estimé que les fortes pluies enregistrées jusqu’en novembre compliquent le séchage des fèves et rendent impraticables les pistes reliant les plantations aux principaux centres de commercialisation du cacao, entraînant ainsi une nouvelle détérioration de la qualité des fèves.

M. Coulibaly a noté que le respect scrupuleux de quelques bonnes pratiques agricoles au niveau du bord pourrait néanmoins changer la donne et améliorer considérablement la qualité des fèves.

Le sous-préfet d’Ayamé, Mme Samassi Ly, a invité les producteurs à mettre un accent particulier sur la qualité de leurs produits.

(AIP)

akn/cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment