Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Critiques contre Ouattara, Henriette Diabaté hausse le ton : « Quelle crédibilité pour ceux qui vouent le président de la République aux gémonies »

Publié le dimanche 24 novembre 2019  |  Abidjan.net
Politique:
© Abidjan.net par DA
Politique: Giga meeting des femmes du RHDP
Samedi 23 novembre 2019. Abidjan. "Pour une Côte d’Ivoire stable et prospère, les femmes adhèrent au RHDP", c’est le thème du meeting des femmes du parti unifié qui a réuni la quasi-totalité des cadres de cette formation politique dont la Grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté.


Le Palais des Sports de Treichville a abrité, ce samedi 23 novembre 2019, dans une ambiance de fête, une rencontre des femmes du Rassemblement des Houphouëtistes (Rhdp). "Pour une Côte d’Ivoire stable et prospère, les femmes adhèrent au RHDP", c’est le thème du meeting de ces femmes du parti unifié au pouvoir qui a réuni la quasi-totalité des cadres de cette formation politique dont la Grande Chancelière, Henriette Dagri Diabaté, qui s’est élevée contre les critiques faites à la gestion du président de la République, Alassane Ouattara.

La Grande Chancelière de la République a haussé le ton, ce samedi 23 novembre 2019 pour s’indigner des critiques faites à la gestion du président de la République, Alassane Ouattara. Mme Henriette Dagri Diabaté a parlé à la tribune des femmes du Rassemblement des Houphouëtstes (Rhdp), qui ont répondu massivement à l’appel à la mobilisation de leur directrice exécutive au Palais des Sports d’Abidjan Treichville.

A un an de l’élection présidentielle, la ‘’Tantie’’ du Rhdp désavoue les adversités qui remettent en cause les acquis du pouvoir en place. « Quelle crédibilité ont ceux qui, tout en bloc, pour vouer le gouvernement Alassane Ouattara aux gémonies, parlent et parlent toujours ? Aucune crédibilité ! Tous ces excès verbaux sont inutiles », a réagi la Grande Chancelière pour qui il convient de remercier le chef de l’Exécutif ivoirien et ses équipes pour le travail accompli à la tête de la Côte d’Ivoire durant cette dernière décennie. « Non seulement nous remercions le président de la République, Alassane Ouattara, mais nous devons nous mettre en en ordre de marche pour aborder cette échéance majeure, parce que nous avons vu Alassane Ouattara et ses équipes à l’œuvre, nous savons tous ce que le Rhdp au pouvoir signifie : un pays calme, en paix, au travail à nouveau en mouvement et tourné vers son objectif pour le développement ; parce que nous avons un bilan à proposer et que ce bilan est positif ; parce qu’enfin les Ivoiriens ont les yeux pour voir et des oreilles pour entendre et qu’ils sont gré au président Alassane Ouattara pour le travail qu’il a accomplie ».

Voilà qui justifie la colère de Mme Diabaté pour qui « il convient de ramener chacun à un peu de mesure, car les mots précèdent les actes. Les mots violents précèdent la violence ».

Ce message, la dignitaire du Rhdp l’a adressé spécialement aux femmes de son parti à qui elle a demandé de jouer leur partition dans la pacification de la Côte d’Ivoire. « Je sais que nous les femmes évitons en général d’user de l’agression verbale. Nous sommes dans la juste mesure, car nous connaissons le prix de l’excès. Nous l’avons payé dans notre chair. Chères sœurs, je vous demande donc d’exercer votre influence de leaders, d’épouses et de mères pour tempérer les des mots et les actes pour garder la hauteur qui s’impose dans une démocratie », a appelé Henriette Diabaté non sans exhorter les militantes du Rhdp à rester mobilisée pour la victoire de leur parti aux élections présidentielles de 2020. « Soyons des militantes qui contribuent à la victoire du Rhdp, je suis à vos côtés pour toutes vos actions », a promis la première vice-présidente du parti au pouvoir.

A sa suite, le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, représentant le Premier ministre et président du directoire du Rhdp, Amadou Gon, son homologue Kandia Camara, et le directeur exécutif du parti, Adama Bictogo, ont unanimement rassuré la grande chancelière de ce que son message de paix a été bien entendu. Tour à tour ils lui ont emboîté le pas en demandant aux militants d’avoir pour repère la paix dans toutes leurs initiatives. « Nous ne voulons plus d’insultes, nous voulons la paix », a lancé Kandia Camara.

Le ministre Adjoumani, lui, rassurera les militants au sujet du probable candidat du Rhdp. Pour lui, il n’y a pas de péril en la demeure, car le RHDP n’a pas de problème de candidat pour les présidentielles. « Si le chef décide de porter le maillot de capitaine, nous allons nous mobiliser pour gagner. s’il propose une autre personnalité nous allons nous ranger derrière elle pour la victoire », a-t-il martelé. Adama Bictogo lui emboîtera le pas pour inviter les femmes à prendre leurs bâtons de pèlerins pour parcourir villes, villages et hameaux afin de semer la paix et de mobiliser les électeurs.

Mme Jeanne Peubmond, Directrice exécutive adjointe du Rhdp chargée des femmes, elle, se contentera de traduire sa satisfaction pour la mission accomplie, eu égard à l’immense mobilisation des militantes à son appel.

D.A
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment