Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Bouaké abrite un atelier de dialogue interpartis sur les problématiques en lien avec les élections de 2020

Publié le mardi 26 novembre 2019  |  AIP


La ville de Bouaké a abrité lundi un atelier de dialogue interpartis politiques sur les problématiques en lien avec le processus électoral de 2020.

Cet atelier, organisé conjointement par le NDI et le bureau national de la concertation interpartis pour des élections démocratiques (CIED) et financé par l’USAID et le PNUD à travers le fonds de consolidation de la paix, visait à faire l’état des lieux des activités de promotion du dialogue interpartis de la CIED locale et d’entrevoir les perspectives.

Il s’agissait également pour les participants à cet atelier de discuter des réformes électorales et de formuler des recommandations pour favoriser des élections apaisées et transparentes en 2020 dans la localité de Bouaké. Ces recommandations devaient porter, entre autres, sur la réforme de la CEI, la mise en place des commissions électorales locales (CEL), la sécurisation des élections, la révision de la liste électorales et la participation politique des jeunes et des femmes.

Ils devaient également discuter autour du code de bonne conduite des partis et groupements politiques. Les différents intervenants ont plaidé pour l’actualisation et la vulgarisation de ce code de bonne conduite quelque peu méconnu par le grand public. Cet atelier a aussi permis aux membres de la CIED locale de renforcer leurs capacités sur la pratique de la tolérance politique ainsi que la gestion des conflits communautaires à relent politique.

Le secrétaire général du bureau national de la CIED, chargé de l’administration, Dr. Blé Norlander Pierre, a saisi l’occasion de la tenue de cet atelier pour encourager et exhorter les membres de la structure locale à poursuivre leurs actions de sensibilisation en direction des populations afin qu’il y ait des élections apaisées à Bouaké en 2020.

« Ne baissez pas les bras. Que la paix soit votre devise et votre leitmotiv de tous les jours. Il faut que par Bouaké, la Côte d’Ivoire retrouve la paix. Il faut que l’on dise demain que par Bouaké, nous avons réalisé des élections apaisées où il y a eu zéro mort en Côte d’Ivoire », a-t-il exhorté.

(AIP)

rkk
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment