Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

SARA 2019 : la filière manioc et ses débouchés présentés aux visiteurs

Publié le dimanche 1 decembre 2019  |  Abidjan.net
SARA
© Abidjan.net par Marc Innocent
SARA 2019: le projet d`Appui au Développement des filières Manioc et Maraîchers expliqué au public
Abidjan le 29 Novembre 2019. Dans le cadre du Salon de l`Agriculture et des Ressources Animales, le FIRCA, (Fonds Interprofessionnel pour la Recherche et le Conseil Agricole) a exclusivement dédié une journée à la filière manioc dans le projet d`Appui au Développement des filières Manioc et Maraîchers (le projet PRO2M).


Les principales filières agricoles en Côte d’Ivoire ont connu des réformes. Le manioc, considéré par le passé comme une culture de soudure, est devenu une culture de rente depuis la production avec des produits dérivés.

C’est pourquoi, le Fonds interprofessionnel pour la recherche et le conseil agricoles (FIRCA) a procédé en juillet 2018 au lancement du projet d’appui au développement des filières manioc et maraîchers en Côte d’Ivoire (PRO2M), d’un coût global de 11.151.269.000 FCFA et qui s’inscrit dans le cadre du contrat de subvention signé le 17 novembre 2017 entre le FIRCA et l’ordonnateur national du FED (Fonds européen de développement).

Il prévoit à terme la promotion d’une filière maraîchère et d’une filière manioc plus professionnelle, performante, organisée et créatrice d’emplois maîtrisant sa production et sa commercialisation, le renforcement des connaissances, aptitudes et pratiques.

Ainsi, à l’occasion de la 5e édition du SARA 2019, le stand du FIRCA a dédié la journée du vendredi 29 novembre au manioc.

Pour Emmanuel Gondo, Coordonateur adjoint du projet PRO2M, la journée devrait permettre aux visiteurs de comprendre la philosophie du projet. « Voir au niveau de la filière manioc les variétés que nous sommes en train d’introduire dans le milieu paysan ET leur aptitude à la transformation, surtout de l’attiéké » a-t-il expliqué.

Par ailleurs, « nous demandons aussi à ceux qui sont intéressés de prendre contact avec nous. Car le projet indique que nous devons recenser 5000 producteurs dans 21 régions à qui des boutures de manioc seront remis » a soutenu M. Gondo, ajoutant que huit variétés de manioc sont en train d’être multipliées auprès de 75 pépiniéristes qui plantent les boutures sur 2ha chacun.

Au niveau du projet proprement dit, le coordo adjoint a rappelé que celui-ci compte professionnaliser la filière manioc et la filière maraichère en les rendant compétitives.

Il s’agit également d’appuyer 60 unités de production artisanale et 6 unités de transformation sémi-moderne de manioc, qui ont déjà une marque commerciale.

Le PRO2M exécuté par le FIRCA avec le Ministère de l’agriculture comme maître d’ouvrage va durer jusqu’à 2021 et se déroulera sur 21 régions du pays avec l’intronisation d’innovations comme la production sous serre, l’irrigation, la mécanisation et la professionnalisation des acteurs pour un meilleur accès au marché.
PR
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment