Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Katiola, Niakara et Dabakala débout pour ADO Mobilisation exceptionnelle/Ouattara : « Il n’y aura pas d’opportunité de violence pour parvenir au pouvoir »

Publié le lundi 2 decembre 2019  |  L’Essor Ivoirien


Si Bédié se met en maillot, ADO capitaine du RHDP
Ce samedi 30 novembre 2019. Au stade Thomas D’Aquin de Katiola, la capitale de la région du Hambol. L’apothéose de la visite d’Etat du président de la république qui a duré quatre jours, du mercredi 4 au samedi 30 novembre. Il y a du monde fou. Personne n’a voulu se faire conter cet évènement hautement historique dont avait soif les populations, depuis 1979, il y a 40 ans révolus, après la visite d’Etat du président Félix Houphouët-Boigny dans la région. Aucun président après le père fondateur du pays n’a accompli cet acte. Et ce n’est pas fortuit de voir le président Alassane Ouattara, digne héritier de BOIGNY qui retourne sur les traces de son père pour vaincre le signe indien. La foule est déjà immense, à partir de 7 h 00 alors que le meeting de Katiola, le dernier de la série des meetings de la visite d’Etat du 27 au 30 novembre, est prévu pour 11 h 30. Le stade Thomas D’Aquin est littéralement plein. Le Monde est grand. Il n’a rien à voir avec les grandes finales qui opposaient l’Asec et l’Africa dans les années 1980 où le sport battait son plein sur la pelouse Félix Houphouët-Boigny. Bref !   Il n’y a même plus de chaises. La soixantaine de bâches dressées pour la circonstance refusent du monde. Les journalistes peuvent se tenir sur leurs pieds, pour certains qui sont solides pour faire le reportage de cet évènement historique. D’autres préfèrent suivre  le match, pardon le meeting en direct de la télévision nationale à la salle de presse bien aménagée à la Préfecture de ladite ville. C’est bien dans cette circonstance de liesse populaire, que l’homme le plus attendu, le bâtisseur Alassane Ouattara baptisé par ses nombreux sympathisants Alassane Dupont pour certains et pour d’autres Alassane Ducourant, fait triomphalement son entrée sur le stade à 11 h30. C’est la symbiose parfaite entre le capitaine du RHDP et son peuple. On peut le dire, il vient d’essuyer les larmes de la population qui attendait ce moment précieux et fatidique, il y a belle lurette. C’est dans cette grisaille de joie démesurée qu’un jeune homme, la vingtaine environ, va s’écrier de toutes ses forces prêt à déchirer sa gorge, en prophétisant sans le savoir tout près de nous, avant même la prise de parole du président Alassane Ouattara en ces termes bien choisis : ‘’ Alassane Ouattara est un 10. Il faut qu’il montre qu’il a aujourd’hui un parti politique qui peut battre ses adversaires politiques très facilement. Même Gbagbo et Bédié ensemble, ADO va les battre’’.

La candidature du président ADO conditionnée par celles de sa génération

Aussi étonnant que cela puisse paraître, même si le garçon, ‘’prophète’’ de circonstance a disparu, se fondant dans le nuage du monde, le président Alassane Ouattara au pupitre, confirme la prophétie. ‘’ S’ils ne veulent pas laisser la place à la nouvelle génération pour la présidentielle de 2020, alors je serai candidat’’, a tranché, ce samedi 30 novembre le président Alassane Ouattara qui va insister sur cette même position à la conférence de presse qu’il tiendra à sa somptueuse résidence de Katiola dans le Hambol quelques instants, après le meeting. ‘’ Moi je continue d’avoir la même logique. J’ai été DGA du FMI, gouverneur de la banque centrale, Premier Ministre. Je n’ai jamais fait plus de 5 à 6 ans dans une fonction. J’ai fait 9 ans à cause de la crise postélectorale, je crois que ça me suffit. Mon intime conviction, c’est qu’après deux mandats, de passer la main à une autre génération. L’année prochaine j’aurai 78 ans. Quand j’ai pris fonction j’avais 68. Ce qu’on peut faire à 68 ans, on ne peut pas le faire à 78 ans. Je dis que c’est bien que tous ceux de ma génération décident d’eux-mêmes de ne pas se présenter. Maintenant s’ils décident de se présenter, compte tenu de leur bilan, leur incapacité à gérer la Côte d’Ivoire, en ce moment-là je trouverai une solution. Mais cela ne veut pas dire que j’ai décidé d’aller’’, fera remarquer le Chef de l’Etat. Les populations ne doivent pas être aveugles et sourds car certains pensent qu’ils doivent revenir au pouvoir pour faire les mêmes détournements et gaspillages qu’ils ont faits. ‘’ Mais comme  je constate des hésitations de certains de ma génération, c’est pourquoi je n’ai pas encore décidé. Mon intention, c’est de transmettre le pouvoir à la nouvelle génération. Tous ceux qui sont de ma génération doivent savoir que notre temps est passé. Je ne veux plus que la Côte d’Ivoire revienne entre les mains de ceux qui l’ont détruite’’, a indiqué le président Alassane Ouattara. Avant de trancher : ‘’ S’ils décident d’être candidats, alors je serai candidat’’.

Alassane Ouattara a pardonné et promets des élections dans la paix et la sécurité

Le président de la république dans son adresse à la population du Hambol,  a indiqué que le temps est arrivé pour se pardonner et faire la paix. Car sans la paix, l’unité et la cohésion sociale, on ne peut pas développer le pays. Sa dignité a été bafouée et foulée au sol dans ce pays durant des années. Mais aujourd’hui, il a pardonné. Il demande à son tour aux Ivoiriens à tant que premier citoyen de se pardonner et travailler pour la paix. Il a promis de ne ménager aucun effort pour le renforcement de la paix. Ces élections a-t-il déclaré, se passeront  très bien. ‘’ Soyez sereins car il n’y aura rien. Oui, il n’y aura rien, y a fohi’’ ; il n’y aura pas de violence comme en 2015’’, s’est voulu rassurant le premier magistrat de la république de  Côte d’Ivoire. Avant de promettre qu’il ne ménagera aucun effort pour le renforcement de la paix.  Cette élection se passera bien parce que la sécurité est de retour et l’armée est aujourd’hui républicaine. Il a remercié les grands commandements, les officiers et les sous-officiers de l’armée ivoirienne pour le travail éloquemment accompli pour le maintien de la sécurité. Il faudra donc donner le temps et la chance aux Ivoiriens  pour élire le candidat de leur choix.  Les populations ivoiriennes ne doivent pas oublier ce qui s’est passé en 2010. La Côte d’Ivoire avance et il n’y aura pas de raison pour qu’on fasse encore recours à la violence. Le pays avance à en croire le Chef de l’Etat soutenant qu’il n’y aura pas d’opportunité de violence pour parvenir au pouvoir.

Ses projets réalisés à KATIOLA

En homme honnête et digne de foi, Ado reconnaît devant les populations du HAMBOL qu’il a mis du temps pour fouler le sol de cette terre sœur à KONG, sa région. Mais cette absence n’explique pas son désintérêt pour la région. Le soutien et le réconfort à lui apporter dans ses moments de détresse par le HAMBOL ne lui permettent pas de laisser dans l’oubli la région BIENFAITRICE. Bien au contraire, cette région lui tient beaucoup à cœur. A cause de la crise politique et l’instabilité politique, aucun acte de développement n’avait jamais été posé dans le ‘’ village des sorciers’’ qui veut dire le Hambol selon les explications des dignitaires et dépositaires de la tradition. Dans ce désert, le président de la république en toute honnêteté a indiqué qu’il ne pouvait pas s’y rendre en 2015.  Il fallait d’abord faire ce que les populations demandent et tenir les promesses avant de penser à y aller. ‘’ Vous êtes heureux des réalisations de ces dernières années. Voilà que je suis avec vous’’, a indiqué le visiteur de marque. Les réalisations confirment à l’en croire ce qu’il avait dit. ‘’ Quand ADO dit, ADO fait’’, fera remarquer le président des Ivoiriens. Il ne manquera pas de dire que tout le pays est en chantier grâce au programme social du gouvernement. De nombreuses réalisations ont été faites ces dernières années dans la région. La route Bouaké-Katiola-Niakara a été réhabilitée. D’un taux de couverture de 13% en électricité avant sa prise de pouvoir, le taux est passé aujourd’hui à 80% dans le Hambol. Lequel taux est projeté à 90% en 2020. 803 salles de classe construites et réhabilitées, des centres de santé réhabilités et plusieurs pompes à motricité urbaine en cours de construction. Un nouveau programme pour intensifier les projets est en vue. Pour le bitumage, il promet 5 kilomètres à Katiola, 5 kilomètres à Niakara et 5 autres à Dabakala. En ce qui concerne l’eau potable, 803 pompes à motricité urbaine seront mises en service à partir du 15 décembre prochain. Des nouveaux forages sont prévus dont les ressources proviennent du fleuve Bandama. Au niveau de la santé, plusieurs  centres de santé sont annoncés à Niakara et Dabakala. Avant de préciser que Katiola aura bientôt son CHR pour une réalisation de 35 milliards fcfa dont la première pierre a été posée par le président au cours de cette visite d’Etat. Par rapport au programme de 2010 pour cette région, l’Etat ivoirien est largement au-dessus des 100 milliards pour le Hambol.  Parlant de l’emploi-jeune, le président ADO a rassuré que l’Etat fera le maximum d’effort pour satisfaire sa jeunesse.  Il lui a demandé de ne plus s’inquiéter car il existe aujourd’hui en Côte d’Ivoire un programme emploi-jeune pour le financement des activités génératrices de revenus. 500 jeunes ont déjà reçu leur chèque pour se mettre au travail. Les femmes de la région du Hambol quant à elles ont également bénéficié au total d’1,2 milliards F cfa de la part du Faci de la Première Dame de Côte d’Ivoire. ADO est en train de réussir tous les projets qu’il avait promis de réaliser pendant la campagne électorale.  ‘’ Je ne ferai pas de promesse que je ne peux pas tenir’’, a rassuré le président de la république. Pour cela, il souhaite qu’il faille travailler  dans le sens de garantir la paix, le rassemblement et la cohésion sociale. Il faut vivre ensemble dans la diversité, être tolérants et respecter le choix des autres étant donné que nous sommes dans un régime démocratique. Il faut au quotidien renforcer la paix et travailler pour le rassemblement des filles et fils de ce pays a souhaité le président.

ADO, fier des élus du Hambol

Le président ivoirien a félicité les élus du Hambol devant la population pour le travail bien exécuté dans la région. ‘’ Je suis fier des élus du Hambol qui ont bien travaillé’’, a noté le Chef de l’Etat. Il a conseillé que les populations doivent savoir opérer un choix quand il s’agira du vote des candidats qui se présenteront à eux. ‘’ Choisissez un président qui ne vient pas se servir mais qui vient servir la Côte d’Ivoire’’, a posé le président de la république. LE PAYS avance mais il ne doit pas avancer avec n’importe qui dans la division, le gaspillage et les détournements.  Le Ministre Aly Coulibaly qui rendait hommage au président de la république, Son Excellence Monsieur Alassane Ouattara, lors du meeting de l’apothéose de sa visite d’Etat dans la région du Hambol, a invité les populations de Katiola, de Niakara et de Dabakala à faire de la paix leur culture. ‘’Vous êtes venus de toutes les contrées pour témoigner votre reconnaissance au fils de Boigny, qui nous a rendu notre dignité. Depuis avril 2011, nous respirons le parfum de la liberté. En plus ; la paix et la sécurité qui règnent depuis 8 ans dans notre pays. Il faut en prendre soin. Vivre-ensemble, une nécessité du peuple ivoirien. Plus que jamais besoin de rassemblement et de l’union’’, a-t-il affirmé. 

Jeanne Auréole
(Envoyée spéciale dans le Hambol)
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment