Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

«Il n’y aura pas de transition» politique en Côte d’Ivoire, déclare Ouattara

Publié le vendredi 6 decembre 2019  |  APA
Yamoussoukro
© Abidjan.net par PR
Yamoussoukro : rencontre entre le président Alassane Ouatera et les chefs Baoulé
Yamoussoukro le 6 décembre 2019. En prélude à la commémoration de la disparition du Président Houpouët Boigny, le président Alassane Ouatera a échangé ce vendredi avec les chefs Baoulé dans la capitale politique.


Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a déclaré vendredi à Yamoussoukro qu’ «il n’y aura pas de transition » politique en Côte d’Ivoire et ceux qui veulent cela «perdent leur temps », devant quelque 3 000 chefs traditionnels Baoulé, à la résidence de feu Félix Houphouët-Boigny.

« Les hommes politiques qui veulent une transition (politique) perdent leur temps, il n’y aura pas de transition en Côte d’Ivoire », a dit le président Alassane Ouattara, en réponse aux leaders politiques qui présagent que la présidentielle de 2020 ne pourraient pas se tenir selon les exigences constitutionnelles.

« Nous aurons des élections démocratiques et transparentes le 31 octobre 2020 et tous ceux qui veulent être candidats pourront être candidats», a assuré M. Ouattara, souhaitant que « les enfants d’Houphouët (premier chef de l’Etat ivoirien considéré comme le Père de la nation) soient ensemble».

Pour M. Ouattara, les enfants d’Houphouët doivent être ensemble car ils ne peuvent pas s’allier à des gens qui n’ont jamais fait confiance au président Houphouët-Boigny et qui lui ont « rendu la vie impossible », en allusion du regroupement du parti d’Houphouët avec des acteurs de l’opposition.

Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), fondé par Félix Houphouët-Boigny, s’est retiré du parti unifié Rhdp (Rassemblement des Houphouetistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir, pour se rapprocher de certains partis de l’opposition en vue de la présidentielle de 2020.

Le chef du Pdci, Henri Konan Bédié qui n’a pu obtenir une alternance politique au sein du Parti unifié Rhdp, lors de sa constitution, au profit de l’ex-parti unique, dénonce une rupture du «pacte» qu’ il a eu avec M. Ouattara. De ce fait, il s’est mis avec le parti de Laurent Gbagbo, un farouche opposant à Houphouët-Boigny.

Le Rhdp, dira-t-il, fédère de nombreux partis en son sein et est ouvert à tous ceux qui se considèrent comme les enfants d’Houphouët. « C’est le Rhdp qui est la maison (idéologique) d’Houphouët-Boigny et c’est ce qui m’importe ».

Henri Konan Bédié, le président du Pdci est « mon aîné et il n’y a pas de palabre entre nous », a dit M. Alassane Ouattara, ajoutant que s’il y a même des divergences d’opinions, les Houphouëtistes demeurent une famille.

Alors que le Pdci, chef de file de la plateforme de l’opposition veut reconquérir le pouvoir d’Etat en 2020, le parti présidentiel s’active à ratisser large sur le terrain électoral. Cette rencontre avec les chefs traditionnels Baoulé, intervient à la veille du jour anniversaire du décès de Houphouët-Boigny, il y a 26 ans.

Il y a quelques semaines, le Pdci, a tenu un meeting en hommage à Félix Houphouët-Boigny. Samedi, le Rhdp organise un meeting d’hommage au Père de la nation sur ses terres. A cet effet, la chefferie Baoulé a été mobilisée.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment