Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

La philosophie, le remède pour sauver l’Afrique du "naufrage", selon le Pr Samba Diakité

Publié le samedi 7 decembre 2019  |  AIP


Odienné- Agrégé dans la discipline qu’il dispense à l’université Alassane Ouattara de Bouaké, Pr Samba Diakité entrevoit en la démarche philosophique le remède qui va sauver les Etats africains du naufrage qu’ils vivent, selon lui, sur les flots menant au développement.

L’intellectuel a partagé sa réflexion lors d’une conférence à Odienné. Invité de l’unité de pédagogie, il était appelé à entretenir les lycéens notamment les élèves de la classe de terminale de la ville sur le thème : « philosophie et engagement de la jeunesse africaine ».

Il a d’emblée dépeint le tableau d’une Afrique (assimilée à un navire) dans la tourmente. Une situation de détresse qui impose, à l’en croire, d’engager la réflexion.

« Il est temps de réfléchir parce que le bateau africain est en train de tanguer. Nous sommes en train de couler, nous coulons à pic, nous coulons déjà, nous sommes des naufragés de l’existence. Mais nous ne sommes pas encore morts, nous sommes des survivants. Etant donné que nous sommes des survivants nous devons lutter pour être en vie », a-t-il fait comprendre.

Pour le spécialiste, la philosophie, en tant que « mécanisme d’appropriation de soi » s’impose dès lors à l’homme africain et davantage aux jeunes générations pour apprendre à vivre et refaire le destin du continent. La société en crise laissant germer le questionnement perpétuel, l’Afrique, selon lui, se pose ainsi comme « le continent qui a le plus besoin de la philosophie ».

« Nous avons besoin de nous refaire, de nous métamorphoser, de tracer notre propre histoire, parce que notre histoire a été tracée par les autres. Il est temps que nous même écrivions notre propre histoire. Une histoire faite par nous, écrite par nous, comprise par nous-même », a-t-il signifié.

Ecrire sa propre histoire pour l’africain, selon Samba Diakité, impose qu’il s’assume et retrousse les manches, après s’être débarrassé du sentiment perpétuel de persécution.

« Comment pouvons-nous écrire notre histoire si nous restons les bras croisés, si nous pensons que le mal de l’Afrique vient de l’occident. Si nous restons passifs au lieu d’être actifs, si nous pensons que tout vient des autres. Il est temps qu’on essaie de se comprendre. Il est temps d’essayer de s’analyser. Il est temps qu’on se critique soit même. Il faut apprendre à se comprendre pour apprendre à apprendre », a-t-il communiqué, aux jeunes lycéens, sortis nombreux s’abreuver à sa science.

« Nous avons une jeunesse qui peut encore faire changer les choses, bien qu’elle soit une jeunesse angoissée. Il est donc temps pour vous d’accomplir votre rôle en tant qu’acteurs », a insisté le philosophe.

Il a rappelé aux aînés particulièrement aux dirigeants du continent leur responsabilité de travailler à former une jeunesse responsable qui sera capable de "changer le vecteur force ».

« C’est ici que la philosophie prend tout son sens. La philosophie en tant qu’ensemencement qui sort des graines, les bonnes parce que le grain pourri ne peut germer. La philosophie met dans le sol la bonne graine, appelée à produire de bons et gigantesques fruits », a conclu l’agrégé.


kg/tm
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment