Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Politique : Les femmes danseuses d’Adjanou de Treichville s’engagent pour la victoire du PDCI en 2020

Publié le mardi 10 decembre 2019  |  Abidjan.net
Présidentielle
© Abidjan.net par Lobatchevski
Présidentielle 2020: Le PDCI-RDA Mobilise les danseuses de l’Adjanou de Treichville
Abidjan le 10 décembre 2019. N’dabian Adèle, secrétaire exécutive du PDCI-RDA chargée des femmes a échangé avec les danseuses de l’Adjanou de Treichville ce mardi afin de les mobiliser pour la présidentielle de 2020.


Les danseuses traditionnelles de l’Adjanou (rituel chorégraphique de purification en pays Baoulé) de Treichville se sont engagées ce mardi 10 décembre 2019, à œuvrer à la restitution du pouvoir d’Etat au PDCI-RDA, leur parti politique.

C’était au cours d’une rencontre initiée par la Secrétaire exécutive (SE) chargée des femmes du PDCI-RDA, N’Dabian Adèle. Cette rencontre s’est tenue au domicile de la porte-parole des femmes de l’Adjanou, Mamie Koffi Affô, à l’Avenue 09 de Treichville.

L’objectif de la rencontre, a expliqué la Secrétaire exécutive, a été de sonner la mobilisation des femmes de l’Adjanou, ces soldates et gardiennes spirituelles de la ‘’maison’’ du Pdci, à la veille d’une année électorale. « Nous sommes venues ce soir pour vous dire d’ouvrir les portes de la ‘’maison’’, car depuis qu’elles sont fermées rien ne va », leur a-t-elle plaidé.

Selon Mme N’dabian, l’absence des purificatrices de l’Adjanou dans les activités du parti a un impact quelque peu négatif sur la vie du parti et de ses militants, ‘’ emprisonnés à tort, harcelés politiquement, renvoyés abusivement …’’.

C’est pourquoi l’émissaire du président Henri Konan Bédié auprès des chantres de l’Ajdanou leur a fait le rappel du mouvement de résistance à travers la marche des femmes sur Grand-Bassam et à Abidjan du 22 au 24 décembre 1949 pour demander la libération des responsables politiques emprisonnés par les autorités coloniales de l’époque.

« Henri Konan Bédié est votre fils, frère et président. Il vous appelle à son secours. Faites en sorte qu’en 2020, notre tabouret devienne un fauteuil », a exprimé la SE du Pdci, N’Dabian Adèle, pour exhorter les femmes d’Adjanou à regagner les rangs dudit parti.

En outre, la porte-parole des garantes de la tradition, Mamie Koffi Affô, a rassuré leur hôte de ce jour, en lui demandant de dire au président Bédié de dormir tranquille, car elles sont déterminées à lui garantir la victoire en 2020.

« Tous ceux à qui le président Bédié a fait confiance, l’ont trahi, mais nous les femmes n’allons jamais le trahir », a-t-elle confirmé.

L’Adjanou, faut-il le noter, est une danse sacrée des femmes au pays Baoulé. Cette danse ne sort que lorsqu’il y a une situation conflictuelle grave.

Les femmes cinquantenaires, sexagénaires, voire octogénaires et plus, dans la pure tradition, font des incantations en tenue d’Adam pour conjurer les mauvais sorts.

JOB
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment