Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Congés anticipés : La Police à la manœuvre à Odienné pour prévenir d’éventuelles violences

Publié le mercredi 11 decembre 2019  |  AIP


Odienné- Le commissaire de police d’Odienné, Célestin Kouakou Goly et ses hommes ont entrepris une tournée dans les lycées et collèges de la ville afin de sensibiliser les élèves et ainsi prévenir de potentielles violences, en lien avec des velléités d’anticipation de la date de départ pour les congés de Noël, fixée officiellement au 20 décembre.

Le lycée 2 de la ville a constitué, mardi, la première étape de cette tournée de sensibilisation. La démarche fait suite aux instructions émanant de la haute hiérarchie policière, enjoignant aux forces sur le terrain de prendre à bras le corps, pour cette fin d’année, ce fléau qui mine l’école ivoirienne depuis plusieurs années.

Le commissaire Goly, dans la peau et avec le verbe du pédagogue, a rappelé aux nombreux élèves, rassemblés au drapeau pour l’occasion, leur responsabilité, de même que l’intérêt qui est le leur de veiller à ce que le calendrier scolaire soit tenu.

L’autorité policière a mis en garde contre toute tentative de perturbation, rappelant par la même occasion, à son auditoire, la mesure d’interdiction de l’usage de pétards, de feux d’artifices et autres substances explosives, en cours.

Le premier responsable de l’établissement, Sylla Brahima s’est félicité du soutien, cette année, des autorités policières à leurs actions visant à enrayer ce fléau.

Phénomène à la peau dure, l’anticipation des congés engendre, tous les ans, sur toute l’étendue du territoire, des violences en milieu scolaire. Le mode opératoire est le même dans toutes les localités. Des élèves, peu enclins aux études, réunis en bandes, lancent des raids sur les différents établissements, plusieurs jours avant les dates officielles de départ. Ils y suscitent des violences (jets de pierres, bagarres, usage de pétards), contraignant à l’arrêt des cours.

Le scénario tend à se répéter cette année avec des violences constatées déjà dans plusieurs localités dont Daloa, où il y a eu mort d'homme. Un élève de terminale, opposé aux perturbateurs, a perdu la vie, lundi, dans une bagarre.

La situation demeure au calme, à ce jour, au niveau d’Odienné. La tournée de sensibilisation des autorités policières locales les conduira lundi au lycée 1 de la ville. Les deux établissements secondaires publics présentent le plus de risques, selon le commissaire Goly.


kg/fmo
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment