Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Ouverture de la 2e CAFDO : le Ministre Souleymane Diarrassouba rappelle l’attachement de la Côte d’Ivoire à la transparence en matière de gouvernance publique

Publié le mardi 17 decembre 2019  |  Ministères
Ouverture
© Ministères par DR
Ouverture de la 2e CAFDO : le Ministre Souleymane Diarrassouba rappelle l’attachement de la Côte d’Ivoire à la transparence en matière de gouvernance publique


Au nom du Premier ministre Amadou Gon Coulibaly, le Ministre du Commerce et de l’Industrie, Souleymane Diarrassouba, a présidé la cérémonie d’ouverture de la deuxième Conférence d’Afrique Francophone sur les Données Ouvertes (CAFDO), le mardi 17 décembre 2019, au Palm Club, dans la commune de Cocody.
Aux participants venus d’horizons divers de la communauté francophone mondiale, il a rappelé l’attachement de la Côte d’Ivoire à la transparence en matière de gouvernance publique. A la clef, l’élaboration et la mise en œuvre du Plan d’Action National 2016-2018, suivi de celui de 2018-2020 qui est en cours de mise en œuvre, avec l’ensemble des Ministères et structures publiques ainsi que des autres acteurs concernés.

« Depuis 2016, la Côte d’Ivoire, à travers le Centre d’Information et de Communication Gouvernementale (CICG), s’est beaucoup investie pour faire de la culture des données ouvertes une réalité, par la mise en ligne du portail de données ouvertes data.gouv.ci », a-t-il poursuivi. Et d’ajouter que toutes les activités du Gouvernement sont mises en ligne par l’entremise du site officiel du Gouvernement www.gouv.ci.

A cet effet, il a indiqué que le Gouvernement ivoirien considère l’utilisation des données ouvertes comme une opportunité de création de services à valeur ajoutée et d’amélioration du bien-être des populations. Mieux, le Ministre Souleymane Diarrassouba s’est persuadé que le partenariat et la plateforme auxquels les pouvoirs publics ont adhéré permettront de parvenir à une exploitation optimale des données produites, en vue de l’amélioration du bien-être des populations respectives.

Il s’est également satisfait de constater la présence et l’implication de jeunes leaders et grands bâtisseurs de cette formidable plateforme mise en place en 2017. Dans la foulée, il a rappelé que les données statistiques récentes indiquent que 60% des Africains ont moins de 24 ans et que d’ici à 2050, le continent comptera plus de 830 millions de jeunes. « Dans un monde de plus en plus dominé par l’utilisation et l’exploitation de données de masse, la jeunesse africaine constitue un atout majeur pour le développement du continent en ce sens que partout dans le monde, les jeunes sont à l’avant-garde de l’innovation technologique et de la transformation sociale », a noté le représentant du Premier ministre.

A juste titre, il a indiqué le rôle majeur que doit jouer la CAFDO, en vue d’appuyer les pays partenaires et aider les populations à tirer le meilleur parti de ce tournant décisif de l’histoire de l’humanité que constitue la révolution du numérique, notamment l’industrie 4.0.
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment