Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Le Chef de l’Etat a eu un entretien avec le Président français dans le cadre de sa visite officielle à Abidjan

Publié le dimanche 22 decembre 2019  |  Présidence
Coopération
© Abidjan.net par M.A
Coopération ivoiro-française: Emmanuel Macron reçu par son homologue Alassane Ouattara
Abidjan le 21 Décembre 2019. Le Président de la République Française SEM. Emmanuel Macron, en visite officielle a été par son homologue ivoirien Alassane Ouattara


Le Président de la République, SEM Alassane OUATTARA, a eu un entretien ce samedi 21 décembre 2019, au Palais de la Présidence de la République, avec son homologue français, SEM Emmanuel MACRON, arrivé en Côte d’Ivoire, le vendredi 20 décembre 2019, pour une visite officielle de 72 heures.
Au terme de cet entretien, les deux Chefs d’Etat ont fait une déclaration conjointe au cours de laquelle ils ont exalté l’excellence et la solidité des relations entre la France et la Côte d’Ivoire et ont promis d’oeuvrer à leur renforcement.
Ils ont indiqué avoir échangé sur les questions de la coopération bilatérale, régionale et internationale, et les voies et moyens à explorer pour rendre celle-ci plus dynamique et diversifiée. Les questions de sécurité, de lutte contre le terrorisme ainsi que des sujets d’intérêt commun, ont été également abordés.
S’agissant du terrorisme, les Présidents Alassane OUATTARA et Emmanuel MACRON se sont préoccupés de la situation au Burkina Faso, au Mali et au Niger.
A cet égard, le Chef de l’Etat ivoirien a salué l’engagement de la France aux côtés de ces pays et de la sous- région ouest-africaine, en vue d’endiguer ce fléau à travers notamment l’Opération Barkhane et le G5 Sahel. Cet engagement de la France a aussi permis, selon lui, la mise en oeuvre du projet de l’Académie Internationale de Lutte contre le Terrorisme qui sera basée à Jacqueville.
A ce niveau, il a fait observer que les pays membres de l’UEMOA ont décidé de contribuer à hauteur de 500 millions de dollars de financement du plan commun de lutte contre le terrorisme, dont 100 millions sont immédiatement disponibles pour le Mali, le Niger et le Burkina Faso.
Abordant la question de la coopération monétaire entre la France et l’UEMOA, le Président de la République a salué l’action de la France tout au long de l’évolution du système monétaire des pays membres de cette Union, marquée notamment par de nombreuses réformes, qui ont permis de faire de la région ouest- africaine, l’une des plus performantes et dynamiques du continent. Toute chose qui est pour lui et ses pairs Chefs d’Etat, un réel motif de satisfaction et de création de richesses.
Le Président Alassane OUATTARA a ajouté que pour tenir ce cap, il importe d’entreprendre des réformes encore plus ambitieuses afin de maintenir cette dynamique de croissance. C’est pourquoi, en sa qualité de Président en exercice de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA, il a annoncé une réforme du F CFA avec les trois changements majeurs suivants : le changement du nom de la monnaie, du F CFA à l’ECO ; l’arrêt de la centralisation de 50% de nos réserves de change au Trésor français et la fermeture du compte d’opération, et enfin, le retrait des Représentants de la France de tous les Organes de décision et de gestion de l’UEMOA.
Toutefois, il a souligné que les Chefs d’Etat ont décidé du maintien de la parité fixe du F CFA avec l’Euro et ont convenu également du maintien de la garantie de convertibilité.
Le Président de la République a indiqué, en outre, que cette importante réforme traduit la volonté des pays membres de l’UEMOA de construire leur futur de manière responsable, afin d’attirer les investisseurs privés, de créer des emplois et de poursuivre le développement économique de nos pays.
Pour terminer, il a salué l’esprit d’ouverture du Président français et sa volonté de contribuer à l’intégration économique des pays de l’Afrique de l’Ouest.
Quant au Président français, SEM Emmanuel MACRON, il a fait remarquer que la question du F CFA cristallise de nombreux débats menés essentiellement par la jeunesse africaine qui assimile l’arrimage du F CFA à l’Euro à une pratique coloniale de la France.
C’est fort de ce constat qu’il a indiqué avoir décidé de rompre les amarres, de mettre tous les sujets à plat et d’écrire avec l’Afrique, une nouvelle histoire. Il a salué cette réforme historique et majeure, et a indiqué qu’une nouvelle étape vient d’être franchie.
Poursuivant, il a souligné que l’ECO est un outil d’intégration et de stabilité, avant de confirmer les changements majeurs indiqués par le Président Alassane OUATTARA.
Pour terminer, le Chef de l’Etat français a salué le rôle déterminant joué par son homologue ivoirien dans ces réformes et lui a réitéré sa fierté et son amitié.
Notons que l’entretien entre les deux Chefs d’Etat a été suivi de la signature de plusieurs Accords de coopération, ainsi que de la présentation du Projet de l’Académie Internationale de Lutte contre le Terrorisme de Jacqueville, par le Ministre d’Etat, Ministre de la Défense, M. Hamed BAKAYOKO.
Au terme de cette cérémonie, le Président de la République et la Première Dame, Mme Dominique OUATTARA, ont offert au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire, un dîner
officiel en l’honneur du couple présidentiel français et de la délégation qui l’accompagne.
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment