Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Après le coup d’état manqué de Soro: Bédié veut fuir la Côte d’Ivoire

Publié le jeudi 2 janvier 2020  |  L’Essor Ivoirien


Le moins que l’on puisse dire aujourd’hui, c’est qu’après le coup d’état manqué de Guillaume Soro, c’est la panique totale qui est malheureusement constatée dans le camp des adversaires du RHDP, notamment celui du parti démocratique de Côte d’Ivoire, son principal allié. A présent, les nouvelles ne sont pas bonnes au PDCI. Du moins, le vieux parti, le PDCI veut faire partir le président Henri Konan Bédié du pays. Et pour cause, les partisans de l’homme de Daoukro redoutent la sortie du président de la république. ‘’Le droit sera appliqué à tous, candidats ou pas’’. Et les candidatures ne sont pas encore ouvertes par la Commission électorale indépendante. Et même si c’était le cas, nul n’est au-dessus de la loi. ‘‘Aussi bien les anciens présidents, les présidents d’institutions, (…) que tous les autres’’, a indiqué SEM Alassane Ouattara. ‘’ Les anciens présidents’’, voici ce qui fait peur aux partisans du président Bédié qui s’apprêtent à le faire sortir du pays. Ce qui attire notre attention est bien cette phrase tenue pat un mouvement de la jeunesse du PDCI. ‘’ La sécurité du président Bédié ne doit plus dormir, ils sont capables d’aller déposer des armes et retourner chercher comme ils l’ont fait avec Mangoua Jacques’’, a noté un président de mouvement de soutien du parti septuagénaire. Ce même mouvement souhaite même que le président Henri Konan Bédié aille se reposer à l’extérieur de la Côte d’Ivoire puisque la campagne électorale n’est pas pour maintenant. Comme quoi ça chauffe chez les Bédié, après avoir demandé une transition en Côte d’Ivoire. Selon les partisans de Bédié, les 24, 25 et 25 décembre derniers des hommes en armes étaient stationnés devant les résidences du secrétaire exécutif en chef Maurice Kakou Guikahue et le porte-parole Ndri Kouadio Pierre Narcisse. Cela a suffi pour constituer un argument pour ce mouvement de jeune pour évoquer la sortie du président du PDCI du pays. Le temps de laisser la tension politique baisser. Vu la qualité du discours de fin d’année 2019 prononcé par le président Bédié, on peut aisément comprendre que l’octogénaire s’est inscrit dans la dynamique d’endormir les autorités du pays afin de sortir effectivement du pays. Le langage de paix et de l’unité tenu par le président du PDCI a surpris plus d’une personne. Alors que son habitude a constitué d’amener les populations à se révolter les unes contre les autres, avec son langage xénophobe et tribal d’ivoiritaire qu’on lui connaît, Bédié baisse le ton parce qu’il a compris le message du président de la république qui a dit que même les anciens présidents et présidents d’institution ne sont pas au-dessus de la loi.

Jeanne Auréole
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment