Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

RETRO 2019 : L’économie ivoirienne, la meilleure de la région et du continent africain

Publié le vendredi 3 janvier 2020  |  AIP
Alassane
© Autre presse par DR
Alassane Ouattara préside le 5 décembre le Conseil de sécurité de l’ONU (officiel)
Le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, préside le 5 décembre 2018 le Conseil de sécurité de l’ONU, dont la Côte d`Ivoire tient la présidence en décembre, a indiqué vendredi, à Abidjan, le ministre des Affaires étrangères, Marcel Amon-Tanoh, lors d’une conférence de presse.


L’économie se porte bien dans l’ensemble et reste en tête de la région et du continent comme le démontre le neuvième rapport sur la situation économique en Côte d’Ivoire publié en juillet 2019 par la Banque mondiale.

Avec une croissance de 7,4 % en 2018 et une projection à 7,2 % en 2019, la Côte d’Ivoire continue de tirer l’activité du continent, juste après l’Éthiopie et devant le Rwanda et le Sénégal. La politique monétaire prudente menée par la Banque centrale des États d’Afrique de l’Ouest devrait permettre de maîtriser l’inflation autour de 0,3 %. Cela tient notamment au maintien des prix des produits alimentaires, à la baisse des prix des télécommunications et à la faible augmentation du prix du carburant, explique ce rapport.

Le paysage économique transformé par un secteur privé dynamique

Après avoir décliné en 2016 et 2017, le secteur privé est à nouveau dynamique. Les secteurs des télécommunications, de l’agroalimentaire et des bâtiments-travaux publics ont connu une forte croissance. Par ailleurs les entreprises ont investi davantage en 2018. Cela est sans doute une conséquence des réformes pour améliorer le climat des affaires tout en reflétant peut-être la volonté d’investir avant les élections présidentielles d’octobre 2020.

Un dynamisme économique soutenu par un climat des affaires en amélioration constante

Le dernier rapport Doing business a souligné une amélioration constante des performances de la Côte d’Ivoire en matière de facilitation et de simplification des procédures du cadre de gestion des affaires.

La Côte d’Ivoire occupe la 110e place mondiale en matière de facilité de faire des affaires et connait une progression de 12 places comparativement au rapport 2018. La Côte d’Ivoire a amélioré son score de 67 places en passant de la 177e place, en 2013, à la 110e en 2019, dans le rapport Doing Business 2020 rendu public le 24 octobre 2019.

Devant cette embellie économie, la Côte d’Ivoire adopte son premier-budget programme

L’année 2020 consacre le basculement en mode budget programme, à compter du 1er janvier.

Ce premier budget de l’Etat pour l’année 2020 a été fixé à 8 061 milliards de FCFA, soit une progression de 9,9% par rapport au budget 2019. Il a été adopté en fin 2019 à l’Assemblée nationale et le Sénat ivoirien.

Initié par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), le budget-programme est un mode de gestion des finances publiques avec pour objectifs d’insuffler une plus grande cohérence entre les objectifs de développement et les allocations budgétaires de sorte à accroître l’efficacité de la dépense.

Contrairement au budget annuel, le budget-programme est élaboré et présenté pour une période de trois ans.

Une décision historique de la Côte d’Ivoire et du Ghana dans le secteur du cacao

La Côte d’Ivoire et le Ghana, représentant plus de 60% de la production mondiale de cacao, ont décidé de suspendre jusqu’à nouvel ordre, la récolte de l’or brun pour la période 2020/2021.

Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion de deux jours tenue au Ghana, a réuni les négociants, les transformateurs et les chocolatiers, pour discuter d’un mécanisme de mise en œuvre d’un prix plancher commun pour le cacao produit en Côte d’Ivoire et au Ghana.

La Côte d’Ivoire et le Ghana, depuis le 3 juillet, ont décidé donc de l’instauration d’un différentiel de 400 dollars la tonne par rapport au cours de référence de 2 300 dollars la tonne.

En plus de cette mesure, la Côte d’Ivoire s’est engagée à stabiliser sa récolte de cacao à deux millions de tonnes à partir de la campagne de commercialisation 2020-2021 qui démarre en octobre 2020, en vue de contrôler sa production et avoir un impact sur les prix du marché international.

La récolte 2018-2019 devrait atteindre le chiffre record de 2,25 millions de tonnes. La production devra donc chuter de plus de 11 % d’ici à 2020-2021.

Conférences et Salon pour booster l’économie nationale et régionale

L’année 2019 a été marquée par la tenue du 18e forum de “Africain growth opportunity act” (AGOA), du 04 au 06 août en Côte d’Ivoire, placé sous le thème « L’AGOA et l’Avenir : Développement d’un nouveau paradigme pour orienter les relations commerciales et les investissements entre les Etats-Unis et l’Afrique ».

La 5e édition du Salon international de l’agriculture et des ressources animales d’Abidjan (SARA) s’est tenue également du 22 novembre au 1er décembre à Abidjan. Le SARA 2019 a enregistré au terme de l’édition 2019, quelque 360.000 visiteurs contre 300.000 en 2017, et 238 milliards FCFA d’intention d’investissements au titre de la 2e génération du Programme national d’investissement agricole (PNIA 2, 2018-2025).

(AIP)

bsp/tad/kkf/cmas
Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment