Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Côte d’Ivoire: Ouattara appelle à des discussions, dès janvier, pour « finaliser» le Code électoral

Publié le mercredi 8 janvier 2020  |  APA
Le
© Présidence par DR
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA
Le Président de la République, S.E.M. Alassane OUATTARA, à l`occasion de son message à la Nation pour le nouvel an, ce lundi 31 décembre 2018.


Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a instruit mercredi le Premier ministre afin d’ouvrir, dès ce mois de janvier, les discussions avec les partis politiques et la société civile pour « finaliser le travail sur le Code électoral », à l’entame du 1er Conseil des ministres de l’an 2020.

Après avoir sacrifié au traditionnel vœu pour le nouvel an, le président ivoirien a planté le décor de l’action gouvernementale. Il a demandé au chef du gouvernement de «poursuivre les discussions avec les partis politiques et la société civile, durant ce mois de janvier, afin de finaliser le travail sur le cœur du processus électoral, c’est-à-dire le Code électoral ».

Il a souhaité que cela soit « à l’image des discussions qui ont abouti à la mise en place de la nouvelle Commission électorale indépendante ». En outre, « ce dialogue devra être ouvert et inclusif en vue de doter (le) pays d’un Code électoral adéquat ».

Pour lui, « la démocratie ivoirienne devra sortir renforcée de ce processus car nous devons tourner définitivement la page des crises postélectorales ». Il a par ailleurs demandé aux membres du gouvernement d’être « régulièrement sur le terrain pour œuvrer à la préservation de la paix et de la cohésion sociale».

« Conformément à vos instructions, le gouvernement ouvrira donc dès ce mois de janvier le dialogue avec les partis politique et la société civile sur le Code électoral devant régir les prochains scrutins », a assuré le Premier ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat, Amadou Gon Coulibaly.

Le cycle électoral vertueux dans lequel est installé le pays depuis 2015 devrait, selon le Premier ministre ivoirien, se renforcer davantage afin de « bannir définitivement » de la vie politique le spectre de violences électorales en Côte d’Ivoire, qui a connu une grave crise postélectorale de 2010 à 2011.

« Je vous demande également de poursuive les réformes en matière de gouvernance, de gestion des finances publiques, d’amélioration du climat des affaires, du développement des infrastructures et du capital humain », a poursuivi le président ivoirien.

Il a demandé au gouvernement de « préserver la stabilité macroéconomique ainsi que les grands équilibres des finances publiques tout en poursuivant le progrès social auquel les populations aspirent, avant d’ajouter : « j’attends donc de chacune et de chacun de vous de l’action et des résultats dans le strict respect de la programmation financière».

La plateforme de l’opposition revendique toujours une Commission électorale indépendante consensuelle en dépit de la réforme de l’institution. Reste à savoir si elle va s’inscrire dans l’appel lancé par le président de la République à l’effet de participer à la mise en place du nouveau Code électoral, l’une de ses demandes.

AP/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment