Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Politique
Article
Politique

Rencontre Mme Bédié-Femmes Malinké musulmanes à Daoukro / Mme Bédié : « Ce n’est pas juste, mon mari n’est pas xénophobe »

Publié le samedi 11 janvier 2020  |  Le Nouveau Réveil
Sinzèkro/
© Autre presse par DR
Sinzèkro/ Diabo: Madame Bedié inaugure un centre de santé
Samedi 31 mars 2018. Mme Henriette Bédié (photo) a procédé à l`inauguration du centre de santé de Sinzèkro dans la localité de Diabo.


En se rendant, le jeudi dernier, à Daoukro pour rencontrer Mme Bédié, les femmes Malinké musulmanes regroupées au sein du Forum des femmes actives de Côte d’Ivoire (Fofaci) pour certaines, ne s’attendaient certainement pas à un tel accueil. Mais grande fut leur surprise quand le président du Pdci-Rda et son épouse leur ont ouvert grandement leur porte. Mieux, le président Henri Konan Bédié en personne a décidé d’accompagner son épouse pour la réception de leurs hôtes. 12 heures 30 minutes, Mme Henriette Bédié, présidente de la Fondation" Servir", arrive sur les lieux de la cérémonie.

La place (le préau) était noire de monde. Mme Amy Konaté, présidente de la Fofaci, (une organisation qui regroupe plus de 4000 membres sur le territoire national) et ses camarades l’accueillent avec des cris de joie, des chants et des pas de danse. Mme Henriette Bédié descend de sa voiture. Se dirige vers elles et tend la main à chacune de ces femmes qui l’ont choisie comme modèle. 12 heures 40 minutes. Le président, à la grande surprise des invitées de Mme Bédié, arrive sur les lieux. La joie des femmes Malinké musulmanes est à son comble. Le président Henri Konan Bédié visiblement très heureux de recevoir ses " filles", ne se prive pas d’aller à leur contact pour leur dire « bienvenue chez vous ». 13 heures, la mise en place terminée, la cérémonie peut commencer. Après la prière de l’Iman Ali N’guessan, Imam central de Daoukro, c’est Amy Konaté (elle-même épouse d’Imam) qui annonce la couleur et dans une ambiance de fête en famille. La présidente du Forum des femmes actives de Côte d’Ivoire, dans son intervention, sollicité le soutien de Mme Bédié dans le cadre des activités de son organisation qui lutte pour l’autonomisation des femmes. Amy Konaté, au nom de ses camarades, marque un arrêt pour s’adresser au président Henri Konan Bédié en ces termes « Monsieur le président, cette mobilisation de femmes que vous voyez aujourd’hui n’est rien d’autre que l’amour que ces femmes portent en votre personne et en votre vision, de faire de la Côte d’Ivoire, une Côte d’Ivoire meilleure pour toutes les générations. Vous êtes un homme de paix. Un homme exemplaire pour l’Afrique, vous êtes un papa tolérant », a-t-elle conclu sous un tonnerre d’applaudissement de ses camarades.

Amy Konaté qu’on croyait finir avec son discours, revient au micro pour parler cette fois-ci en langue Malinké pour féliciter ses camarades qui ont choisi de suivre le président Henri Konan Bédié dans sa politique de faire de la Côte d’Ivoire un pays de paix où tous les Ivoiriens ont les mêmes chances. Elle est fortement applaudie par les membres de la Fofaci. L’ambiance monte d’un cran. Il est 13 heures 02 minutes. Mme Henriette Bédié, très heureuse d’entendre de telles paroles venant des femmes Malinké et de surcroit musulmanes, était fière. Fière de ce que les mauvaises langues qui ont traité son époux de xénophobe ont, à la lumière de ce que viennent de dire les membres de la Fofaci, ont prêché dans le desert. Mme Henriette Bédié s’est réjouie de cette visite des femmes Malinké musulmanes à son époux. « Une association de femmes musulmanes en visite à la famille Bédié, cela me paraît parfaitement normal. En effet, dans notre famille restreinte et avec les familles alliées, nous comptons des fidèles de principales religions. Notamment des chrétiens et des musulmans. Toute chose qui concourt à la grâce des principales croyances sur nous », a-t-elle ajouté. Et du haut de sa tribune de lancer à qui veut l’entendre que son cher époux n’a jamais été xénophobe et ne le sera jamais. « Ces derniers temps, une certaine opinion voudrait que mon époux, le chef de notre famille, soit identifié comme un xénophobe et un sectaire régionaliste doublé de tribalisme. Ce n’est pas juste. Mon mari n’est pas xénophobe ».

Et Mme Bédié de soutenir ses propos avec des faits vérifiés et vérifiables puisque les témoins sont, pour certains, encore vivants. « Les plus fidèles parmi les fidèles compagnons de mon mari sont de toutes les régions du pays et de toutes les confessions religieuses. Depuis les États-Unis, il comptait parmi ses protégés des jeunes étudiants dont Alassane Ouattara et Adama Toungara. Jeune Ministre de l’Economie et des Finances d’alors, on relève que dans le premier cercle de ses plus fidèles amis du gouvernement, il y avait un certain Tiécoura Diawarra et Abdoulaye Sawadogo qui sont loin d’être des Akan aux côtés de Monsieur Usher Assouan.

Le président Houphouët Boigny ne cachait pas sa fierté de voir son jeune ministre concrétiser ainsi son vœu de voir unis tous les fils de toutes les régions du pays, dans un même élan d’impartialité et de patriotisme vrai. Bref, mon mari est un Ivoirien de toutes les régions et de toutes les ethnies de la Côte d’ivoire. Mes chères sœurs, je vous invite à vous joindre à moi pour mener le combat contre cette idée, fausse, car le Président Henri Konan Bédié veut rebâtir une nouvelle Côte d’Ivoire qui transcende les ethnies et les religions », a-t-elle longuement rappelé. « Non, le président Bédié n’est pas xénophobe. Le président Bédié a aidé tout le monde », a ajouté l’Imam Ali N’guessan, Imam central de Daoukro. Traoré Adams, gendre du président Bédié « il a épousé la fille ainée du président Bédié », a, lui aussi, démontré l’amour que le président Bédié a particulièrement pour les Malinké. La preuve, il a soutenu que tous les enfants du président du Pdci-Rda ont fondé leurs foyers dans des familles Malinké. « Je m’associe pleinement à tous les témoignages qui vous ont été faits sur la réalité de la vie de la famille Bédié à Daoukro. Je m’associe pleinement aux propos que Mme Bédié vous a tenus.

Et ses propos ont été confirmés par divers témoignages que vous avez entendus. A mon niveau, j’ai un principe. C’est celui de l’amour du prochain. Et le conseil que je donne à tous, c’est de vivre sans nuire. De faire selon l’adage « ne fais pas à autrui ce que tu ne voudrais pas qu’on te fasse », a conclu le président Bédié lui-même. Après les discours, place encore à l’ambiance. Les femmes du Fofaci ont fait des bénédictions pour le couple Bédié dans leurs chansons. Elles ont dansé et même avec le couple Bédié qui a bien apprécié cette visite qui vient, une fois encore, rétablir la vérité. La cérémonie a pris fin vers 15 heures après un déjeuner offert par le président Bédié qui a promis d’aider ces femmes « plus efficacement une fois au pouvoir ». En attendant, le couple leur a apporté un soutien pour leur permettre de retourner dans leurs familles respectives.

DJE KM

Envoyé spécial à Daoukro
Commentaires
Playlist Politique
Toutes les vidéos Politique à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment