Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Société
Article
Société

Lancement en Côte d’Ivoire d’une Chaîne nationale de solidarité

Publié le lundi 13 janvier 2020  |  APA


Une Chaîne nationale de solidarité (CNS) destinée à mobiliser des ressources additionnelles pour accroître les actions de solidarité en Côte d’Ivoire a été lancée, lundi à Abidjan, en présence de plusieurs membres du gouvernement et des diplomates, a constaté APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.
La CNS est un Programme de mobilisation de ressources financières et ou matérielles du Fonds national de la solidarité (FNS). Créé en 1999 par le gouvernement afin de répondre efficacement aux besoins de solidarité, le FNS a été réactivé en 2016 avec une «gouvernance rassurante» impliquant plusieurs ministères techniques.

« Le FNS a fait du chemin (…) Il est devenu un recours systématique des populations », a expliqué la ministre de la Solidarité, de la cohésion sociale et de la lutte contre la pauvreté, Pr Mariatou Koné qui avait à ses côtés ses collègues de la communication et des médias Sidi Tiémoko Touré et Joseph Séka Séka de l'environnement et du développement durable. A ce propose, la ministre a souligné « l’importance d’amplifier cette action de solidarité ».
« La solidarité, c’est aider chacun à porter le poids de la vie », a-t-elle poursuivi, en lançant un appel aux âmes généreuses et sensibles pour une « solidarité participative et agissante ». « La solidarité doit être l’affaire de tous », a insisté la ministre Mariatou Koné, estimant qu’ «elle ne doit pas être rompue».

La CNS qui est chargée de capter des ressources additionnelles à l’effet d’accroître les actions de solidarité eu égard aux nombreuses et pressantes sollicitations des populations, cible les structures des secteurs public et privé, les institutions, les partenaires techniques et financiers, les personnes physiques et morales, etc.
Elle ambitionne d’être également la plateforme nationale d’échanges et de partage de tous les acteurs du social et de l’humanitaire.

Cette action s’inscrit dans la dynamique du bien-être des populations et permettra également de «favoriser la culture de la solidarité et sa capitalisation par tous pour une Côte d’Ivoire paisible et plus cohésive ». La CNS est ouverte à tous, nationaux comme non nationaux.

Cette cérémonie de lancement a été également marquée par le bilan de deux années d’exercice du FNS. En effet, de 2017 à 2019, le FNS a agi pour la création d’un cadre de rencontre culturelle, sociale et cohésive par la construction de 12 foyers polyvalents, l’amélioration de l’accès aux soins de santé par la réhabilitation de centres de santé, l’amélioration de l’accès à l’eau potable par la construction de 14 pompes hydrauliques à motricité solaire.
L’amélioration des infrastructures scolaires par la construction de salles de classe, la création de cadres de rencontre, prévention et gestion des conflits au profit de la chefferie traditionnelle par la construction de quatre centres multiethniques de médiation et d’arbitrage, et l’appui à l’autonomisation économique des femmes, figurent également dans le bilan de cette structure.

Le FNS a en outre procédé à la prise en charge médicale de plus de 221 personnes malades à faible revenu et a apporté la compassion de l’Etat aux familles de 44 personnes décédées suite à des inondations de même que la compassion de l’Etat, la prise en charge médicale et la conservation de corps suite à l’effondrement d’un immeuble.

L’assistance en vivres et non vivres au profit de 2600 familles sinistrées par les catastrophes naturelles, les incendies, les intoxications alimentaires et les conflits communautaires, l’organisation de journées récréatives et de remise de cadeaux à l’occasion des fêtes religieuses sont également à l’actif du FNS.

LS/lb/ls/APA
Commentaires
Playlist Société
Toutes les vidéos Société à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment