Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Santé
Article
Santé

Santé : quatorze (14) enfants vont bénéficier d’une prise en charge pour une chirurgie "lourde et complexe" de l’œsophage (sténose caustique)

Publié le mercredi 22 janvier 2020  |  Abidjan.net
Lancement
© Abidjan.net par JOB
Lancement de la deuxième mission pour la prise en charge de quatorze enfants de la sténose caustique (chirurgie de l`œsophage)
Au cours d’une conférence de presse co animée le mardi 21 janvier 2020 à l`Hôpital Mère-Enfant de Bingerville, la Directrice médicale et scientifique (DMS), prof Da Silva-Anoma et le représentant d`une Ong internationale, la Chaîne de l’Espoir de l’Afrique de l’ouest, Gilbert Hascoet, ont annoncé la deuxième mission de la sténose caustique qui va s`y tenir du 26 janvier au 2 février 2020.


Du 26 janvier au 2 février, se tiendra la deuxième mission de la sténose caustique de l’œsophage pour la prise en charge de quatorze (14) enfants de la sténose caustique (chirurgie de l’œsophage) à l’Hôpital Mère-Enfant de Bingerville.

L’annonce a été faite le mardi 21 janvier, au cours d’une conférence de presse coanimée dans cet hôpital par la Directrice médicale et scientifique (DMS), prof Da Silva-Anoma et le représentant de l’Ong internationale, la Chaîne de l’Espoir de l’Afrique de l’ouest, Gilbert Hascoet.

Pour cette mission, cette Ong, partenaire de l’Hôpital Mère-Enfant (HME), déploiera une équipe médicale et paramédicale. Son représentant a situé son rôle au cours de la conférence de presse : « Pour cette nouvelle mission de chirurgie lourde et complexe, la Chaîne de l’Espoir prendra en charge dix enfants Ivoiriens mais également quatre enfants en provenance d’autres pays de la sous-région : un Tchadien, un Sénégalais, un Malien et un Béninois ».
Gilbert Hascoet a indiqué que les enfants bénéficieront d’un remplacement ou d’une dilatation de l’oesophage en fonction de la gravité des séquelles. Ces jeunes patients, poursuit-il, seront accompagnés d’un membre de leur famille.

« Au cours de cette mission, l’équipe médicale ivoirienne locale sera secondée d’une équipe française multidisciplinaire composée de trois chirurgiens spécialisés, d’un anesthésiste/réanimateur, d’un endoscopiste et de trois infirmières, qui contribueront à former davantage l’équipe locale sur ce type d’intervention », a-t-il éclairé.

Selon la DMS, cette mission se déroulera dans le cadre d’un programme international dans lequel l’Hôpital met à disposition son plateau technique et ses équipes médicales et paramédicales. « En effet, l’objectif est double : il s’agit de traiter ces enfants par une technique chirurgicale particulière qui permet d’enlever l’œsophage malade, ce qui évite son éventuelle cancérisation secondaire. Et effectuer un transfert de compétences vers les équipes médicales et paramédicales », a justifié prof da Silva-Anoma.

L’ingestion de produits caustiques est malheureusement fréquente chez l’enfant, surtout chez l’enfant de moins de 5 ans : c’est le plus souvent un accident domestique : les produits dangereux étant par inadvertance mis à la portée des enfants. Ces produits sont le plus souvent les grains servant à faire l’eau de javel, la soude…utilisée pour faire les savons et les teintures de tissus ; mais il y a aussi les déboucheurs de toilettes, l’acide de batterie, le mercurochrome, l’acide muriatique…

Ces produits sont toxiques pour la langue, la bouche, l’œsophage (c’est le tube qui va de la bouche à l’estomac) et même l’estomac. Ils entraînent une brûlure dite « caustique » ou œsophagite caustique pour la différencier des autres causes de brûlures de l’œsophage. Cette brûlure est d’étendue et de profondeur variable.

La Croix rouge de Côte d’Ivoire est associée à cette mission. Avec la Chaîne de l’Espoir, elle aura pour rôle de sensibiliser et de prévenir les populations et les autorités locales sur les risques de la mauvaise conservation des produits caustiques.
Il faut noter qu’en cas d’ingestion par un enfant de produits caustiques qui peuvent conduire rapidement à la mort, il ne faut surtout rien lui donner par la bouche, ni eau, ni lait…. Il faut éviter également de le faire vomir et ne pas faire de lavage d’estomac.


JOB
Commentaires
Playlist Titrologie
Toutes les vidéos Titrologie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment