Accueil    MonKiosk.com    Sports    Business    News    Annonces    Femmes    Nécrologie    Publicité
NEWS
Comment
Accueil
News
Économie
Article
Économie

Cacao : la Côte d’Ivoire vise une transformation de 1 million de tonnes

Publié le mardi 28 janvier 2020  |  APA
Premier
© Abidjan.net par Marc Innocent
Premier Conseil des Ministres du gouvernement Gon III
Abidjan le 11 Juillet 2018. Le Président de la République, SEM. Alassane Ouattara a présidé le 1er conseil des ministres après la formation du gouvernement Amadou Gon III


La Côte d’Ivoire, premier pays producteur mondial de cacao avec près de 2 millions de tonnes, vise une transformation de 1 million de tonnes, soit la moitié de sa production, a dit lundi le chef de l’Etat Alassane Ouattara, à la clôture d’un séminaire gouvernemental à la présidence de la République.

« Nous sommes le premier pays producteur de cacao et pour cette campagne nous espérons être au-delà de 2 millions de tonnes et nous transformons à peine 600.000 tonnes, cela n’est pas normal, je sais que l’objectif c’est d’essayer de monter à 1 million de tonnes et je vous encourage », a déclaré M. Ouattara.

Pour atteindre ce volume de transformation au plan local, l’Etat ivoirien a décidé de « donner des dérogations aux industriels qui sont prêts à investir en Côte d’Ivoire pour la transformation du cacao mais également de l’anacarde dont le taux de transformation est inférieur à 10% ».

Sur ces deux matières premières, la Côte d’Ivoire s’affiche comme le pays leader en termes de production. M. Ouattara qui s’est dit « très fiers » de ce rang mondial, souhaite que le gouvernement travaille aussi à la densification du tissu industriel et le soutien aux nationaux qui investissent.

Le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara a par ailleurs demandé à ce que les grands chantiers soient accélérés au cours de l’année 2020. Et ce par « la poursuite de politiques macroéconomiques et financières saines » dans un élan de solidarité gouvernementale.

La Côte d’Ivoire enregistre un taux de croissance annuel moyen de 8% en neuf ans, ce qui représente le double du Produit intérieur brut (PIB) depuis 2011. Le taux d’inflation quant à lui s’établit à près de 2%, tandis que le déficit budgétaire se situe à 3% du PIB.

Le ratio de la dette sur le PIB, selon M. Ouattara, est « en dessous de 50% (endettement/PIB) soit un taux de 48%. Pour le président ivoirien c’est une « performance exceptionnelle » comparativement à plusieurs pays qui ont un taux d’endettement difficilement soutenable.

Le séminaire gouvernemental, présidé par le chef de l’Etat ivoirien Alassane Ouattara, a permis de valider le Programme d’actions prioritaires (PAP) du gouvernement pour l’exercice budgétaire 2020, marquant la fin du second mandat de l’actuel pouvoir.

AP/ls/APA

Commentaires
Playlist Economie
Toutes les vidéos Economie à ne pas rater, spécialement sélectionnées pour votre plaisir


Comment